18 octobre 2018
Enquête
Plus de 10% de locaux vides au centre-ville de Sorel-Tracy
Par: Julie Lambert

Plusieurs façades ayant pignon sur rue affichent depuis plusieurs mois des pancartes à louer. (Photo : Julie Lambert)

Après la fermeture de plusieurs commerces et malgré l’installation de plusieurs autres au centre-ville de Sorel-Tracy, environ 10% des locaux commerciaux sont vides actuellement. Cette situation est loin de démontrer une dévitalisation du secteur, assure le maire Serge Péloquin, alors que la Chambre de commerce et le conseiller municipal Jocelyn Mondou croient que des actions doivent être entreprises.

Publicité
Activer le son

Jacob, Marine Cabaret, Espace Show; le journal Les 2 Rives a comptabilisé une vingtaine de locaux vides sur environ 180 emplacements commerciaux disponibles au centre-ville de Sorel-Tracy. On a fait le tour à pied des rues situées entre l’avenue de l’Hôtel-Dieu et la rue Augusta ainsi qu’entre les rues du Roi et Phipps.

Des solutions à mettre en place

Le conseiller du Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou, trouve ce nombre très élevé et se questionne sur les actions à entreprendre pour aider les commerçants mis à part de créer de l’animation et des événements. Lors de rencontres effectuées par la Ville auprès des commerçants en 2015, plusieurs irritants avaient été soulevés, rappelle le conseiller, dont les trottoirs mal déneigés, la poussière des industries ainsi que le manque de surveillance de policiers, de stationnements près des commerces et d’animation.

Le conseiller croit que les commerçants attendent que la Ville règle tous les problèmes, mais il souhaiterait que ceux-ci mettent plus la main à la pâte pour trouver des solutions. Le printemps dernier, il avait tenté de mettre sur pied un projet d’animation en fermant des rues, mais les commerçants n’ont pas répondu à l’appel.

« Il faut quelque chose d’intéressant pour attirer les gens. Nous étions prêts à payer pour les équipements, le matériel et le nettoyage à la condition que les commerçants animent le secteur. J’ai été très déçu puisque seulement deux ou trois étaient intéressés. Je compte m’asseoir avec eux pour trouver des solutions. La Ville est toujours prête à aider. Je travaille aussi très fort à mettre au budget 2019 une aide financière pour la rénovation de façades pour les commerçants afin de les aider », assure le conseiller municipal.

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy, Sylvain Dupuis, croit également que des actions seront nécessaires pour revitaliser le centre-ville et contrer les fuites commerciales.

« Les gens veulent s’installer au centre-ville, mais parfois, c’est juste une question de timing, pense-t-il. Nous travaillerons sur une nouvelle campagne d’achat local dans les prochains mois et le mot d’ordre sera d’essayer de sensibiliser les gens à redécouvrir les commerces au centre-ville. Même si les gens ont tenté de trouver certains produits sans succès il y a plusieurs années, ils sont peut-être maintenant disponibles ici. L’achat local, c’est une responsabilité de tout le monde », mentionne Sylvain Dupuis.

Loin d’être alarmant

Selon le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, ces commerçants ont mis fin à leurs activités surtout pour des raisons personnelles et non en raison de la dévitalisation du centre-ville. C’est même plutôt le contraire, avance-t-il :le milieu des affaires propose de nouveaux concepts depuis deux ans.

« La liste des nouveaux commerces est longue. Plusieurs autres ont proposé des nouveautés comme des terrasses et nous les avons tous appuyés. Nous ne gérons pas la Ville de l’interdit. Ils nous appellent et on s’arrange en suivant les règles de sécurité. Plusieurs se sont aussi refait une beauté à l’extérieur. »

Les différents projets en marche, comme Statera ou le Centre des arts contemporains, font croire au maire que la vitalité du centre-ville va être encore meilleure dans les prochaines années. Il pense que la Municipalité fait son travail en appuyant les commerçants, mais aussi en amenant de l’achalandage au centre-ville avec des activités et de nouveaux aménagements.

« Il y a une mutation qu’on sent positive et favorable au nouveau type de centre-ville à Sorel-Tracy. L’ouvrage que la Ville doit faire, elle le fait et elle le fera encore plus vite pour les prochaines années », conclut le maire Serge Péloquin.

image