24 septembre 2019
Patrick Villeneuve a des idées de grandeur
Par: Sébastien Lacroix

Patrick Villeneuve, alias Patchouko, est jongleur et propriétaire de l'entreprise Cirqsantrick. Photo gracieuseté

Le Parti Rhinocéros présente un amuseur public dans Bécancour-Nicolet-Saurel. Patrick Villeneuve, alias Patchouko, est tout un jongleur. Il est aussi le propriétaire de Cirqsantick, une petite entreprise qui réalise différentes activités d’animation en plus de fabriquer et vendre du matériel de jonglerie.

L’artiste-jongleur, qui demeure à Saint-Célestin, est un passionné de politique et il a décidé de tenter sa chance aux élections fédérales. « Je voulais brasser des idées et sortir du carcan, a-t-il expliqué en entrevue avec Les 2 Rives. Parce qu’on a toujours les mêmes thèmes qui reviennent : l’économie, la santé, l’éducation, tout ça. Ce qui est très important, mais des fois, il faut avoir des idées un petit peu plus spéciales auxquelles les politiciens ne penseront jamais. »

Le candidat de la formation politique humoristique, qui est de retour dans le paysage canadien depuis l’élection de 2006, a des idées de grandeur pour le comté de Bécancour-Nicolet-Saurel. Il souhaite en faire une attraction touristique.

« J’aimerais ça que chaque ville ait sa touche particulière qui soit reconnaissable quand on passe devant, lance-t-il. Par exemple, à Saint-Célestin, on a le festival du blé d’Inde. On pourrait construire un blé d’Inde géant au coin de la 55. Chaque place aurait sa statue qui représenterait la ville. Comme vous autres (à Sorel-Tracy), vous pourriez avoir une grosse gibelotte. »

Il poursuit sa lancée en proposant que le comté ne devienne rien de moins que la capitale de la production du lait. « On pourrait construire une vache géante au pied du pont Laviolette, poursuit-il. Pour qu’on puisse avoir accès à tous les excédents de quotas de lait et aller se chercher du lait gratuitement sous les trayons. »

image