18 janvier 2017
Pas d’interruption de fabrication des bogies chez Alstom
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les bogies des wagons Azur sont fabriqués dans le parc industriel Ludger-Simard de Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Archives

Les bogies des wagons Azur sont fabriqués dans le parc industriel Ludger-Simard de Sorel-Tracy. | Photo: TC Média - Archives

Le retrait ponctuel des douze trains Azur par la Société des transports de Montréal (STM) n’aura pas d’impact sur le rythme de production de leurs bogies fabriqués à Sorel-Tracy, a expliqué la porte-parole d’Alstom, Michelle Stein.

Ces trains ne circuleront pas tant que la Société de transport de Montréal (STM) n’aura pas identifié la source du problème qui a forcé l’arrêt du service sur la ligne orange du métro, le 14 janvier. Cet arrêt de 10 heures a mené à la découverte que certains trains, aussi bien anciens que nouveaux, avaient été endommagés.

L’interruption de service a été causée par une pièce brisée, un frotteur qui fait partie du système d’électrification du bogie, d’un train Azur. Il a endommagé la signalisation. Même s’il est rattaché au bogie, il n’est pas fabriqué à Sorel-Tracy, mais en sous-traitance par un fournisseur canadien, a précisé Mme Stein.

Elle rappelle que des dommages ont été constatés sur les nouveaux trains Azur, mais également sur les anciens MR-73.

« La STM mène l’enquête à ce sujet, cherchant à savoir si une interface de la voie avec les trains en serait la cause. Elle a installé à cette fin des caméras sous certains trains qui permettront d’analyser l’interface voie-train et de repérer la source du problème », a dit Mme Stein.

Rappelons qu’à la fin de 2018, 468 nouveaux trains seront construits par le consortium Bombardier-Alstom. Un projet évalué à 1,2 milliard de dollars.

image