21 novembre 2018
Palmarès des écoles: Fernand-Lefebvre s’en tire à peine mieux
Par: Sarah-Eve Charland

L'école secondaire Fernand-Lefebvre se classe parmi les dernières écoles dans le palmarès de l'Institut Fraser. (Photo : Archives)

Le palmarès 2017 de l’institut Fraser classe l’école Fernand-Lefebvre au 431e rang sur les 452 écoles secondaires publiques du Québec. La Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy assure toutefois que grâce à la refonte des méthodes d’enseignement présentement en vigueur, les résultats s’amélioreront dans les prochaines années.

Le palmarès est basé à partir des taux de réussite des examens du ministère, des écarts entre les sexes et de la progression des élèves en retard. L’ensemble de ces indices compose une note globale sur 10. La note de l’école Fernand-Lefebvre est passée de 4,2 en 2012 à 2,2 en 2016, puis à 2,9 en 2017.

L’année dernière, la responsable des communications de la CS, Geneviève Handfield, avait qualifié d’inacceptable le résultat de 2016. L’école secondaire soreloise s’était classée 447e sur 455.

« On n’a plus de contrôle sur les résultats de l’an dernier. Cette année, on s’attendait à des résultats semblables à l’année dernière. Ce qu’on a dit à l’époque s’applique encore aujourd’hui », affirme Mme Handfield.

Après avoir constaté la dégringolade de l’école au palmarès de 2016, la CS a décidé d’agir concrètement en développant un plan d’engagement vers la réussite qui a été adopté en juin 2018.

« Le but est de se donner des cibles à atteindre. Le temps qu’on offre la formation et qu’on accompagne les enseignants, on devrait plutôt voir des résultats dans deux ans. On a quand même des objectifs ambitieux, mais on est conscient qu’on doit aller vers ça », mentionne Mme Handfield.

Le taux d’échec se situe à 31,1%. Le nombre d’élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (HDAA) représente 24,7% de la population étudiante. Le pourcentage des élèves en retard d’au moins une année est de 20,3%.

« Depuis que je travaille à la CS, c’est le plus gros coup de barre qu’on a donné », conclut-elle.

image