25 avril 2015
« On veut profiter du 375e pour mousser la fierté des gens » — Benoît Gauthier
Par: Julie Lambert
Le nouveau directeur général de la corporation des Fêtes du 375e de Sorel-Tracy, Benoît Gauthier, devant la Maison des gouverneurs où se trouve son bureau. | Photo : TC Média – Julie Lambert

Le nouveau directeur général de la corporation des Fêtes du 375e de Sorel-Tracy, Benoît Gauthier, devant la Maison des gouverneurs où se trouve son bureau. | Photo : TC Média – Julie Lambert

La date du 375e anniversaire de Sorel-Tracy arrive à grands pas. Les démarches pour offrir des célébrations dignes de ce nom se sont accélérées avec l’embauche d’un directeur général, Benoît Gauthier, qui mettra les bouchées doubles afin de mettre en place des activités en 2017.

Publicité
Activer le son

Originaire de Pierreville, M. Gauthier arrive avec un bagage d’expérience qu’il pourra mettre à profit. Détenteur d’une maîtrise en études québécoises de l’Université du Québec à Trois-Rivières, il s’est spécialisé dans le domaine de l’histoire et du patrimoine industriel.

Il a entre autres occupé le poste de directeur des expositions et du développement muséologique à la Cité de l’énergie de Shawinigan et le poste de directeur général du Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières.

Après avoir pataugé pendant trois ans dans le monde municipal grâce à son poste de directeur des arts et de la culture à la Ville de Trois-Rivières, il a fait le saut dans l’aventure du 375e anniversaire de Sorel-Tracy.

« Je trouvais le défi intéressant et de plus, c’était un retour aux sources pour moi. Il y a un très beau passé industriel dans la région. Je ne me sens pas égaré dans cet environnement », souligne-t-il.

Les préparatifs s’accélèrent

La grande consultation publique, qui avait eu lieu en 2013, servira de base pour la planification des activités. Pour lui, l’important est de garder les citoyens au cœur de l’événement.

S’il ne pense pas être en retard, M. Gauthier souligne que les préparatifs ne sont pas en avance non plus. Les prochains mois risquent d’être très occupés afin d’être prêts à temps pour les célébrations qui devraient se dérouler sur une année entière.

En ce moment, trois activités sont déjà pensées par le comité organisateur. Sans vouloir dévoiler la teneur de celles-ci, M. Gauthier souligne que deux volets seront exploités, soit l’histoire et l’avenir de la municipalité afin d’impliquer autant les jeunes que la population plus âgée.

« On veut profiter de l’événement pour mousser la fierté des gens. On veut transmettre un message positif à tous, y compris aux personnes de l’extérieur. On veut attirer l’attention pour qu’on arrête de voir la ville comme le trou au bout du monde et aussi développer le volet touristique pour que cela reste après les célébrations », explique le directeur général.

Le comité lancera l’appel de projets en mai et complétera son financement. Tous les organismes sont invités à présenter un projet ainsi que les comités de citoyens, souligne-t-il.

« On veut des projets porteurs. Nous dévoilerons le thème central des Fêtes et les orientations prochainement. On souhaite que les gens s’y arriment. On veut travailler avec eux et nous miserons sur les projets de collaboration. La Ville ne pourra pas financer en totalité les projets, mais nous les soutiendrons », mentionne-t-il.

Les projets seront analysés jusqu’en 2016 pour que le comité soit en mesure de donner des réponses et de faire les démarches nécessaires afin de tout mettre en place.

image