5 novembre 2017
« On s’attendait à un meilleur résultat » – Marcel Robert
Par: Sarah Elisabeth Aubry

Malgré la défaite cuisante subie aux mains de Serge Péloquin, le candidat Marcel Robert, serein, explique avoir fait de son mieux et avoir travaillé fort sur sa campagne.  

« On lance des messages. On a la volonté de s’impliquer pour gagner. Mais au final, c’est le public qui choisit. »

Serge Péloquin a remporté la mairie de Sorel-Tracy avec 85,56% des voix. Marcel Robert suit en deuxième position avec 7,2%. Vincent Pouliot a terminé troisième avec 3,94%, alors que Réjean Dauplaise ferme la marche avec 3,31%.

« Je respecte l’opinion publique, sauf que le message n’a absolument pas été entendu », ajoute Marcel Robert, faisant référence à son objectif de miser sur le développement économique de la ville et de travailler en concertation.

L’homme politique soulève le fait que Serge Péloquin aurait peut-être profité des circonstances du 375e en offrant beaucoup de jeux et de fêtes. D’un autre côté, il avance que plusieurs lui ont reproché avoir adopté un discours négatif. « On n’a fait que rapporter les faits. Plusieurs disaient qu’on faisait une campagne de salissage, ce qui n’était pas le cas. ».

À son avis, M. Péloquin n’a rien fait de majeur lors de son dernier mandat. « Il s’est toujours vanté d’avoir réalisé ses projets, alors qu’il n’a rien réalisé. Tout ce qui a été coupures de rubans au cours des dernières années, c’était commencé à mon époque ou à celle de M. Dauplaise. »

Un message qui n’a pas passé

D’une façon ou d’une autre, des messages ne se sont pas fait comprendre, estime M. Robert. « Mais je ne suis pas capable d’analyser tout ce qui a passé ou pas comme message. Mais on passe à une autre étape, la vie continue », enchaîne-t-il.

Dans l’ensemble, le candidat se dit satisfait et fier de ce que son équipe et lui ont pu faire. « Je pense que dans l’ensemble, on a eu une excellente équipe. On a travaillé sur tous les plans. On va suivre ce qui va se passer d’ici les quatre prochaines années. »

L’après campagne électorale

« Il ne faut jamais dire jamais », répond-il lorsque questionné sur son intention de se présenter à nouveau en politique un jour. « Je vais toujours m’intéresser à la politique, ça c’est sûr. Au moment où on se parle, il est trop tôt pour le dire », conclut-il.

À lire aussi:

Réjean Dauplaise déçu des résultats du vote

« On va avoir du pain sur la planche, on ne va pas chômer » – Serge Péloquin

« La population s’est exprimée clairement » – Vincent Pouliot

image