13 août 2019
Rentrée scolaire
La nouvelle directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy prête à accueillir les étudiants
Par: Raphaëlle Ritchot

La nouvelle directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais, se prépare pour sa première rentrée scolaire dans ses nouvelles fonctions. Les 2 Rives l’a rencontré dans ses bureaux pour savoir comment elle envisageait la première année de son mandat.

Au moment où elle est entrée en poste, le 10 juin dernier, la session était terminée et c’était la dernière semaine des professeurs.

« Je suis excitée, je suis hyper enthousiaste. J’ai hâte que le collège soit plein d’étudiants et de profs et d’aller à leur rencontre. À l’époque où j’ai fréquenté le cégep, c’est comme si ça n’existait pas la direction pour moi en tant qu’étudiante. J’avais peu ou pas de contact avec la direction. J’ai l’impression que Fabienne [Desroches] (l’ancienne directrice) a fait ce contact-là avec les étudiants et c’est quelque chose que je veux conserver. J’aime beaucoup les jeunes et particulièrement cet âge-là », s’enthousiasme-t-elle.

Parmi ses défis pour cette première année, elle devra mettre en place le nouveau plan stratégique institutionnel du Cégep de Sorel-Tracy.

« Dans les prochaines années, nous allons devoir travailler davantage pour rendre le collège visible, pour attirer les étudiants, pour développer de nouveaux programmes ou de nouvelles techniques pour que nos étudiants restent dans la région et travaillent ici après », explique-t-elle.

D’ailleurs, Mme Desmarais est également la maman de quatre enfants âgés de 15 à 23 ans.

« Ils ont des opinions, des idées, c’est peut-être aussi ce qui m’aide dans mon travail d’avoir leur perspective, de comprendre un peu ce qu’un ado de 15-16 ans vit, connaître leurs défis et leurs aspirations », confie-t-elle.

Elle souhaiterait peut-être même aller directement à la rencontre des étudiants du deuxième cycle du secondaire pour savoir vers quoi ces derniers veulent se diriger.

« Il y a déjà des demandes de programmes qui ont été faites il y a quelques années, mais je serais aussi très intéressée à aller vers des choses complètement innovantes. Je veux être à l’écoute des étudiants. Il y a toutefois des données qui existent pour nous situer », mentionne Mme Desmarais.

Elle reconnaît que le collège est physiquement petit, toutefois elle envisage peut-être d’y ajouter des cours à distance.

« On est quand même à pleine capacité donc je crois que les cours à distance peuvent être une bonne formule pour ajouter des cours et peut-être même faciliter la conciliation école-travail », indique celle qui détient, entre autres, un baccalauréat en adaptation scolaire et sociale.

Pour elle, l’éducation est vraiment une question d’inclusion et de possibilité pour les étudiants de faire les bons choix pour eux.

« J’ai vraiment l’impression qu’on me remet un beau cadeau, soit d’accompagner les jeunes de la région à construire l’avenir. Je nous vois vraiment comme une pièce du casse-tête pour continuer de revitaliser la région », conclut-elle.

Mme Desmarais a été directrice adjointe du service des ressources éducatives à la Commission scolaire Marie-Victorin où elle a travaillé pendant huit ans. Elle a également été directrice adjointe à l’École secondaire Fernand-Lefebvre.

image