12 février 2020
Accusé entre autres d’agression sexuelle
Mathieu Parenteau-Vallée acquitté sur certains chefs d’accusation
Par: Katy Desrosiers

Mathieu Parenteau-Vallée était connu dans la région en tant que photographe et cascadeur. Photo gracieuseté / Sûreté du Québec

Mathieu Parenteau-Vallée a finalement été acquitté sur deux chefs d’accusation, soit contacts sexuels et d’agression sexuelle. Il a également plaidé coupable sur un autre chef d’accusation de contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans.

Publicité
Activer le son

La décision a été rendue le 3 février, au palais de justice de Sorel-Tracy. Le photographe, cascadeur et scénariste sorelois faisait face à des chefs d’accusation d’agression sexuelle et de contacts sexuels sur deux mineures et d’agression sexuelle sur une autre femme d’âge adulte.

Pour un des dossiers, l’accusation pour agression sexuelle a été retirée. Pour le second dossier, il a plaidé coupable à une accusation de contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans, et il y a eu un arrêt conditionnel pour l’accusation d’agression sexuelle.

Pour le troisième dossier, il a été acquitté des chefs d’agression sexuelle et de contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans, faute de preuve. Mathieu Parenteau-Vallée s’est toutefois soumis à un engagement envers l’article 810,1 du Code criminel, soit de ne pas troubler l’ordre public. Pendant un an, il devra donc, entre autres, ne pas être en contact avec des mineurs et la plaignante, qui était mineure à ce moment-là.

La procureure au dossier, Me Marieke Sabeh, nous confirme que cet engagement de l’accusé est demandé lorsqu’il y a des raisons de craindre que l’individu pose des gestes de nature sexuelle et criminelle sur des mineurs. M. Parenteau-Vallée a reconnu les craintes et a accepté de s’engager aux conditions.

Mathieu Parenteau-Vallée sera de retour devant le juge le 27 avril prochain pour recevoir sa sentence. Avant de la recevoir, un rapport présentenciel avec un volet sexologique sera présenté.

L’homme de 29 ans a été arrêté le 5 juin dernier par la Sûreté du Québec pour des actes commis sur deux victimes alléguées. Après son arrestation, une troisième victime alléguée s’était ajoutée.

image