6 février 2017
L’UPA Richelieu-Yamaska salue le recul de Québec
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les motoneigistes pourront profiter d’une saison complète d’excursion. | Photo: TC Média - Archives

Les motoneigistes pourront profiter d’une saison complète d’excursion. | Photo: TC Média - Archives

La menace des producteurs agricoles de fermer les sentiers de motoneige passant sur leurs terres à compter du 6 février a porté fruit. Québec a annulé le nouveau programme de taxes foncières agricoles entré en vigueur en janvier dernier au grand plaisir de l’association agricole locale.

Publicité
Activer le son

Ainsi, les motoneigistes ne verront pas leur saison écourtée au moment où ils sont les plus nombreux à les emprunter.

Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) Richelieu-Yamaska, Sylvain Joyal se dit satisfait de la décision du ministre des Transports, Laurent Lessard, aussi ministre de l’Agriculture par intérim.

« Il a fait un petit bout de chemin. Raisonnable, il a saisi que l’on veut évaluer ce dossier des taxes foncières avec lui. Quant à nous, on comprend qu’il veuille simplifier le programme d’aide et en limiter les coûts. Mais on n’a pas idée de la façon dont il le fera, ni s’il nous consultera ou tentera d’établir un consensus avec nous. On souhaite le rencontrer à cette fin. »

M. Joyal se dit reconnaissant de la collaboration et de l’appui reçu des clubs de motoneige et de quad de la région.

« Ils ont été très sensibles à notre situation et ont fait preuve d’une grande ouverture d’esprit. »

Quant au ministre Laurent Lessard, il a dit, par communiqué, avoir pris cette décision après avoir consulté les partenaires des milieux agricole, municipal et touristique. « Nous faisons le choix du développement économique des régions. Les discussions avec l’Union des producteurs agricoles (UPA) m’ont convaincu que nous étions dans une situation irréconciliable. »

Ainsi annonçait-il que les remboursements de taxes vont se faire aux municipalités sur la base du programme de l’an dernier.

Les producteurs agricoles déploraient que cette réforme de la taxe foncière ajoute au fardeau fiscal des leurs, à cause de la hausse importante des valeurs de leurs terres et du mode d’évaluation qui permet de fixer le taux de taxation foncière.

L’UPA affirme que cette nouvelle forme de taxation entraînait une hausse moyenne de 38% du fardeau fiscal des agriculteurs. Québec disait plutôt que 300 agriculteurs seraient touchés par une hausse de 113$ par année.

Bon pour la région

Le président du Club des neiges de Sorel-Tracy, Sylvain Salvas, applaudit l’aboutissement de ce dossier.

« La saison continue pour nous, sans arrêter. C’est une bonne nouvelle pour nos membres et pour les producteurs agricoles. »

Il en a d’ailleurs profité pour rappeler que le 11 février sera la journée du président. Une randonnée d’une journée ponctuée de cinq arrêts qui permet de sillonner la région de Sorel-Tracy à Saint-David.

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon, a aussi salué ce recul du Parti libéral, par communiqué.

« Pendant 10 mois, le Parti libéral a fait vivre des milliers d’agriculteurs dans l’incertitude. Pourquoi avoir attendu qu’il y ait de réels impacts négatifs sur la saison touristique pour agir? », s’est-il questionné.

image