21 janvier 2019
Il a été maire de Saint-Aimé pendant 20 ans
Louis Hemmings est décédé à l’âge de 84 ans
Par: Katy Desrosiers
Louis Hemmings a été maire de Saint-Aimé de 1989 à 2009.
Photo Corporation des thanatologues du Québec

Louis Hemmings a été maire de Saint-Aimé de 1989 à 2009. Photo Corporation des thanatologues du Québec

L’ancien maire de Saint-Aimé de 1989 à 2009, Louis Hemmings, est décédé le jeudi 17 janvier 2019 à l’âge de 84 ans. M. Hemmings a participé à plusieurs projets pendant et après son mandat à la mairie, comme la mise en place de la Régie intermunicipale de protection incendie Louis-Aimé-Massue et l’installation de la halle à Massueville.

Denis Benoît, maire actuel de Saint-Aimé et gendre de M. Hemmings, affirme que sa femme et lui ont déjà reçu beaucoup d’appels de gens rendant hommage à l’homme. « C’était un bon monsieur. Que tu sois d’accord ou non avec lui, il aimait discuter. Il était très aimable et toujours prêt à s’amuser », déclare M. Benoît.

Le maire de Saint-Aimé explique que M. Hemmings était un passionné de politique depuis longtemps. « Je le connais depuis 40 ans. Il a toujours été intéressé par la politique. Il s’intéressait à ce qui se passait dans les autres municipalités et au niveau provincial et fédéral. Il a toujours été fier de représenter les gens de Saint-Aimé », mentionne Denis Benoît.

M. Hemmings a entre autres participé à la mise en service de la Régie intermunicipale de protection incendie Louis-Aimé-Massue vers 1990 et à l’installation de la halle du côté de Massueville. Plus récemment, il a travaillé conjointement avec l’ex-député péquiste et résident de Massueville Sylvain Simard, en 2016, sur le projet de conversion de l’église de Saint-Aimé en centre multifonctionnel, communautaire et culturel. M. Simard n’avait que de bons mots à l’égard de Louis Hemmings.

« Je l’ai connu alors que j’étais député. Même si nous n’étions pas à priori de la même orientation politique, nous nous sommes rapidement bien entendus sur les dossiers municipaux et régionaux. Il faut l’avoir vu faire le tour des rangs de Saint-Aimé en patins à roues alignées à près de 70 ans pour comprendre pourquoi il est resté maire aussi longtemps! Depuis cinq ans, nous travaillions ensemble au projet de transformation de l’église. Quel plaisir j’ai eu à discuter de longues heures avec ce personnage si attachant qui, jusqu’à la toute fin de sa vie, a travaillé pour le bien de notre communauté », a déclaré Sylvain Simard.

M. Hemmings était aussi très impliqué dans la fête de la Saint-Jean-Baptiste. « Ceux qui le connaissent savent que cette fête était une tradition pour lui. Il vendait aussi des billets pour tout ce qui se passait à Saint-Aimé. Ceux qui le croisaient en juin et juillet savaient qu’il allait réussir à leur en vendre », souligne Denis Benoît.

Apprécié à la table des maires

Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Robert, a côtoyé M. Hemmings pendant de nombreuses années.

«  J’ai été élu en 1989 aussi, j’ai donc travaillé pendant les 20 ans qu’il a été maire. C’est un gars qui pensait régional et c’était un travailleur d’équipe. Je me rappelle que dans le temps, le gouvernement nous avait remis l’entretien des chemins municipaux. On s’est battu pour avoir une compensation monétaire et tous les maires des municipalités en campagne ont participé. C’était un fervent défenseur de ce dossier » mentionne M. Salvas.

Le maire de Saint-Robert s’est dit très heureux d’avoir pu travailler avec lui et est peiné de son décès. Il le décrit comme un homme amical et sympathique.

Denis Boisvert, directeur général de la MRC de Pierre-De Saurel, a aussi travaillé avec M. Hemmings pendant de nombreuses années. « Je garderai toujours un excellent souvenir de M. Hemmings. On sentait toute la sincérité qui l’habitait, sa franchise, son sens du respect pour les autres et son esprit d’équipe. Il aura contribué d’une très belle façon à bonifier les projets présentés aux membres du conseil et à l’avancement de la région. J’offre mes sincères sympathies à toute sa famille », a mentionné M. Boisvert.

La famille accueillera les proches au salon S. Jacques & Fils de la rue Royale à Saint-Aimé le vendredi 25 janvier à compter de midi. Les funérailles se tiendront à l’église de Saint-Aimé vers 15 h le même jour. Denis Benoît affirme que tous sont les bienvenus tant au salon qu’à l’église.

M. Hemmings était le père du curleur Guy Hemmings.

image