5 mars 2018
(Lettre ouverte) Pont Sorel-Tracy-Lanoraie 2028 : une invitation au dépassement
Par: Deux Rives

Luc Poirier écrit une lettre ouverte à propos du projet de pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie. (Photo: archives)

Construire des ponts est une activité humaine qui remonte à la nuit des temps et ces liens ont toujours été de formidables outils de développement socio-économique. Construire des ponts en 2018, c’est encore un exploit et les défis ne sont pas tant techniques et financiers que politiques, socio-économiques et environnementaux où chacun de nous selon ses rêves, ses ambitions et ses valeurs, est appelé à s’élever pour ainsi améliorer notre richesse collective.

Un bon projet se visualise aisément. Il se présente de façon directe tout en suscitant le dépassement, comme une proposition gagnant-gagnant. Ainsi, sur la base des études technico-économiques déjà réalisées à mes frais, sous réserve de l’obtention de tous les permis requis et dans un contexte d’acceptabilité sociale, je suis prêt à débuter immédiatement les démarches pour la construction d’un pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie, pour une livraison en 2028 ou avant. C’est mon offre.

Le projet que je vous propose notamment au niveau des coûts d’exploitation est innovateur. Il a déjà été discuté avec les différents paliers de gouvernement. Mais il requiert de sortir du cadre réglementaire habituel. C’est dans ce contexte que j’ai besoin d’un appui de la population des régions de Sorel-Tracy et Lanoraie.

Votre mission si vous l’acceptez, c’est de faire pression sur vos autorités politiques pour que les choses bougent et avancent comme le fait le Regroupement de citoyens et de citoyennes pour la construction d’un pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie à l’horizon 2028 de M. Richard St-Germain. Parlez à vos élus. Faites-les sortir de leur zone de confort. Appelez-les à se dépasser comme vous êtes prêt à le faire, pour ainsi profiter de tout le développement socio-économique dans la grande région de Montréal et surtout, pour disposer d’alternatives lors de vos déplacements.

Luc Poirier

image