29 septembre 2017
Les propriétaires encore peu nombreux à se conformer au règlement
Par: Julie Lambert
Près de 4 800 animaux possèdent une licence sur le territoire de Sorel-Tracy. | Photo: TC Media – Archives/Julie Lambert

Près de 4 800 animaux possèdent une licence sur le territoire de Sorel-Tracy. | Photo: TC Media – Archives/Julie Lambert

Le Centre animalier Pierre-De Saurel (CAPS) a encore du pain sur la planche afin de sensibiliser les propriétaires de la région à se conformer au règlement municipal sur la garde d’un animal, dont l’obligation d’acheter une licence.

Depuis la mise en place du règlement municipal en juin 2015, tous les propriétaires de Sorel-Tracy doivent obligatoirement se munir d’une licence pour chacun des animaux qu’ils possèdent (voir tableau).

La Ville souhaitait que tous les propriétaires se conforment avant la fin de l’année 2015. À ce jour, le Centre animalier Pierre-De Saurel a délivré 4753 licences. C’est loin du nombre d’animaux estimés sur le territoire, croit son contrôleur animalier, Marc-André Dionne.

Le rôle du CAPS est de se déplacer de maison en maison et de quartier en quartier pour rencontrer les propriétaires. L’équipe doit encore passer dans certains secteurs, mais plusieurs ont déjà été visités.

« S’ils ne sont pas là, on laisse une lettre. On prend pour acquis qu’ils ont été informés. On note aussi, si on en voit, la présence d’animaux à une adresse. Advenant le cas que des plaintes ou des informations sur un animal nous sont données, on pourrait émettre un constat au propriétaire qui ne s’est pas conformé au règlement si les animaux n’ont pas de licence », explique-t-il.

Travail à faire

Les propriétaires doivent encore être sollicités par le refuge pour respecter le règlement, souligne-t-il. L’excuse la plus souvent entendue par le personnel du centre animalier est l’oubli. D’autres trouvent que le prix des licences est trop dispendieux parce qu’ils possèdent plusieurs animaux.

La plus grande difficulté est de faire comprendre aux gens que cette licence est obligatoire autant pour les chats que pour les chiens, et ce, même s’ils ne vont pas à l’extérieur, explique-t-il.

Même si le CAPS détient la responsabilité d’émettre des constats d’infraction aux propriétaires fautifs, son approche est plutôt la sensibilisation, mentionne M. Dionne.

Le nombre de constats émis par la Ville depuis 2015 démontre cette volonté du CAPS et de la Ville d’utiliser la sensibilisation. Seulement deux constats ont été donnés depuis la mise en place du règlement.

« La Ville nous demande d’émettre des avertissements. Dans 95% à 99% des cas, les gens se conforment après avoir eu un avertissement parce qu’ils trouvent que l’amende serait trop élevée. On prend aussi en compte la situation des personnes et on essaie de trouver des ententes pour qu’ils paient leur licence », affirme-t-il.

Les gens ne se conformant pas au règlement peuvent se voir émettre une amende de 50$ à 100$ et jusqu’à 4000$ pour une récidive.

Règlement n 2293 : Concernant la garde, le contrôle et le soin des animaux

– Article 18: nombre de chats et de chiens autorisés dans une unité d’occupation

Il est interdit de garder dans une unité d’occupation un nombre total combiné de chiens ou de chats supérieur à 3, comprenant un maximum de 2 chiens.

– Article 71: Licence

Sous réserve du deuxième alinéa du présent article, nul gardien ne peut posséder ou garder un chien ou un chat à l’intérieur des limites de la ville sans s’être procuré une licence lors du porte-à-porte effectué par le CAPS ou en se rendant à l’un des points de vente.

image