28 août 2017
Les Polypus juvéniles entament leur saison du bon pied
Par: Jean-Philippe Morin
L’entraîneur Harold Turbide est heureux de la victoire des Polypus cadets, mais déçu de la défaite des Polypus juvéniles. |  © Pascal Cournoyer

L’entraîneur Harold Turbide est heureux de la victoire des Polypus cadets, mais déçu de la défaite des Polypus juvéniles. | © Pascal Cournoyer

Les Polypus juvéniles de l’école Fernand-Lefebvre ont bien commencé leur saison de football le 25 août dernier. Les hommes d’Harold Turbide ont blanchi leurs adversaires de l’école Marcel-Landry 36-0, à Sorel-Tracy.

Avec huit équipes dans le portrait cette année, les Polypus juvéniles (quatrième et cinquième secondaire) devraient connaître une autre bonne année, croit Harold Turbide. Son objectif est de terminer parmi les deux premiers au classement pour avoir l’avantage du terrain jusqu’en finale.

« On a beaucoup de recrues en secondaire quatre qui jouent comme des vétérans. On a deux belles années devant nous », se réjouit M. Turbide.

Cette année, les joueurs s’entraînent à deux positions au lieu d’une, ce qui apporte une profondeur à l’équipe. « Notre coordonnateur offensif Pier-Olivier Ducharme est arrivé avec ça cette année. C’est génial, ça nous apporte de la profondeur. Au lieu d’avoir sept joueurs de ligne offensive, on en a 10. L’an dernier, en demi-finale provinciale, on avait sept partants blessés. Des joueurs qui n’avaient jamais joué à une position ont eu à le faire. On ne veut plus que ça nous arrive », explique l’entraîneur-chef.

La prochaine partie des Polypus juvéniles aura lieu le vendredi 1er septembre, à l’école Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy, à 19h30.

Un top 3 pour les cadets?

Les Polypus cadets (deuxième et troisième secondaire), également dirigés par Harold Turbide, voudront terminer parmi les trois premières équipes au classement parmi les sept dans la ligue.

« Deux grosses équipes font partie de la ligue. Notre objectif est d’au moins percer le top 3. On a beaucoup plus de recrues et de jeunes joueurs cette année que par les années passées », souligne M. Turbide.

Du côté des Polypus benjamins (sixième année et première secondaire), l’entraîneur Martin Roy prend la relève de René Jr Laferté. Leur parcours s’était arrêté en demi-finale par un cinglant revers l’an dernier. Il s’agissait de la première fois depuis 2010 que les Polypus n’accédaient pas à la finale.

image