30 juin 2015
Les infirmières ont travaillé 28 267 heures en temps supplémentaire
Par: Sarah-Eve Charland
Les infirmières ont été les employées à effectuer le plus grand nombre d’heures supplémentaires au CSSS Pierre-De Saurel. | TC Média - Archives

Les infirmières ont été les employées à effectuer le plus grand nombre d’heures supplémentaires au CSSS Pierre-De Saurel. | TC Média - Archives

Alors qu’elles représentent 25% des employés du CSSS Pierre-De Saurel, les infirmières ont accompli 39% du temps supplémentaire lors de la dernière année. De plus, deux infirmières par jour ont fait du temps supplémentaire obligatoire.

Le Journal a obtenu ces données par le biais d’une demande d’accès à l’information. Au total, le CSSS a accordé 28 267 heures en temps supplémentaire aux infirmières sur 72 032 heures pour tous les employés de l’établissement entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015.

Elles ont également réalisé 778 heures en temps supplémentaire obligatoire, ce qui veut dire qu’elles étaient obligées de rester après leur journée de huit heures pour accomplir un autre quart de travail.

Le syndicat y travaille

La présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Cécile Page, n’est pas surprise des chiffres. Le temps supplémentaire est un dossier sur lequel le syndicat travaille depuis des années.

« Les gens sont épuisés. Depuis quelques années, on remarque qu’il y a plus de temps supplémentaire obligatoire. Ça augmente d’année en année », croit-elle.

Près de 400 infirmières travaillent au CSSS Pierre-De Saurel. 51% d’entres elles ont un poste à temps partiel, ce qui est inconcevable selon Mme Page.

« On est en pénurie, mais on permet encore des postes à temps partiel. La direction est frileuse de donner des postes à temps plein parce qu’elle a peur d’avoir trop de personnel sur le plancher, mais elle n’est pas frileuse pour donner du temps supplémentaire », dénonce-t-elle.

Augmenter le nombre de postes à temps permettrait de résorber en partie la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur infirmier, croit Mme Page. « Il y a plein d’infirmières qui ne demandent que ça, travailler à temps plein. J’avais présenté une étude en 2012 à la direction. Rien n’a changé depuis. »

Le ministère en action

Le coût additionnel du temps supplémentaire dans le milieu de la Santé est estimé à 16 M$ au Québec. C’est pour cette raison que le ministère de la Santé a établi des cibles dans ses plans stratégiques.

Il espère que le temps supplémentaire représentera 3% du temps payé en 2020. En 2014-2015, le taux du temps supplémentaire des infirmières était de 5,43% des heures payées.

« Même s’il y a une diminution du temps supplémentaire entre 2010 et 2015, le ministère a reconduit des objectifs pour trois corps d’emploi : infirmière, infirmière auxiliaire et préposée au bénéficiaire », explique la porte-parole, Noémie Vanheuverzwijn.

Afin d’y arriver, le ministère a offert des outils en collaboration avec les syndicats et les établissements, dont des plans d’organisation, de l’accompagnement et des activités d’informations.

La direction du CSSS Pierre-De Saurel n’avait pas répondu à nos questions au moment de mettre sous presse.

Données des infirmières au CSSS Pierre-De Saurel

Temps supplémentaire pour les infirmières : 28 267 heures

Temps supplémentaire pour tous les employés : 72 032 heures

Temps supplémentaire obligatoire pour les infirmières : 778 heures

Nombre d’infirmières en 2014: 396

Nombre d’employés au CSSS : 1567

image