17 août 2021
Les grandes lignes du passeport vaccinal dévoilées
Par: Katy Desrosiers

Le ministre Christian Dubé a dévoilé le mardi 10 août les grandes lignes du passeport vaccinal, qui devrait entrer en vigueur à compter du 1er septembre. Photo capture d’écran

Lors d’un point de presse, le mardi 10 août, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a défini les grandes lignes du projet de passeport vaccinal, qui devrait être exigé à compter du 1er septembre à l’entrée de certains lieux publics et pour pratiquer certaines activités.

Le ministre Dubé a expliqué que l’objectif du passeport vaccinal est de permettre aux personnes adéquatement vaccinées d’avoir accès à des événements publics à fort achalandage et à des activités et services jugés non essentiels à haut taux de contact.

Aussi, selon le site Internet du gouvernement, le passeport vaccinal pourrait permettre de voyager à l’étranger et accéder à des activités non essentielles en cas de recrudescence des cas.

La première catégorie d’activités regroupe celles à risque élevé regroupant un nombre limité de personnes, comme les gyms, les sports d’équipes, les bars et les restaurants. La seconde concerne les activités à risque modéré ou faible, regroupant un plus grand nombre de personnes, comme dans le volet des arts et spectacles, des festivals et grands événements et des matchs sportifs.

Pour le moment, le ministre Dubé a précisé que le passeport vaccinal ne s’appliquerait pas au secteur du commerce de détail.

« L’idée est très simple et c’est ce qu’on a déjà dit. L’idée c’est de donner accès à ces lieux seulement aux personnes pleinement vaccinées à compter du premier septembre au lieu de les fermer par confinement comme lors des trois premières vagues », a souligné Christian Dubé lors du point de presse.

Trois projets pilotes ont été mis en place pour tester les applications créées par le gouvernement qui serviront à scanner le passeport vaccinal à l’entrée des lieux et événements.

Le premier s’est déroulé les 11 et 12 août à La Cage – Brasserie Sportive à Québec. Ensuite, les 17 et 18 août, une autre période d’essai se déroule au gym Éconofitness à Laval.

Finalement, le 20 août en soirée, la taverne Midway à Montréal sera le théâtre de la dernière phase d’essai.

Comment ça fonctionne?

La date visée pour la mise en application du passeport vaccinal est le 1er septembre, lorsque certaines conditions seront réunies, comme lorsque la possibilité d’avoir accès à deux doses aura été offerte à toute la population québécoise âgée de 12 ans et plus. Aussi, il faut que la technologie soit fin prête pour permettre de reconnaître efficacement les personnes adéquatement protégées.

Il existe une différence entre le passeport vaccinal et la preuve de vaccination électronique. La preuve de vaccination est un document qui contient des informations personnelles et des informations sur le vaccin reçu. Le passeport vaccinal, lui, est un outil qui interprétera l’information contenue dans la preuve de vaccination pour déterminer le statut de vaccination de la personne, sans présenter d’informations personnelles. Il est a noté que les commerçants demanderont également une pièce d’identité.

Deux applications gratuites devraient être lancées dans le cadre de cette mesure, soit une pour les commerçants et une pour les citoyens. Pour les citoyens qui ne sont pas à l’aise avec les téléphones intelligents, le passeport vaccinal pourra être présenté sous forme papier.

Dans la semaine du 23 août, le gouvernement devrait dévoiler une liste exhaustive des lieux qui seront ciblés par cette mesure.

Publicité
Activer le son

Le ministre Dubé a expliqué que l’objectif du passeport vaccinal est de permettre aux personnes adéquatement vaccinées d’avoir accès à des événements publics à fort achalandage et à des activités et services jugés non essentiels à haut taux de contact.

Aussi, selon le site Internet du gouvernement, le passeport vaccinal pourrait permettre de voyager à l’étranger et accéder à des activités non essentielles en cas de recrudescence des cas.

La première catégorie d’activités regroupe celles à risque élevé regroupant un nombre limité de personnes, comme les gyms, les sports d’équipes, les bars et les restaurants. La seconde concerne les activités à risque modéré ou faible, regroupant un plus grand nombre de personnes, comme dans le volet des arts et spectacles, des festivals et grands événements et des matchs sportifs.

Pour le moment, le ministre Dubé a précisé que le passeport vaccinal ne s’appliquerait pas au secteur du commerce de détail.

« L’idée est très simple et c’est ce qu’on a déjà dit. L’idée c’est de donner accès à ces lieux seulement aux personnes pleinement vaccinées à compter du premier septembre au lieu de les fermer par confinement comme lors des trois premières vagues », a souligné Christian Dubé lors du point de presse.

Trois projets pilotes ont été mis en place pour tester les applications créées par le gouvernement qui serviront à scanner le passeport vaccinal à l’entrée des lieux et événements.

Le premier s’est déroulé les 11 et 12 août à La Cage – Brasserie Sportive à Québec. Ensuite, les 17 et 18 août, une autre période d’essai se déroule au gym Éconofitness à Laval.

Finalement, le 20 août en soirée, la taverne Midway à Montréal sera le théâtre de la dernière phase d’essai.

Comment ça fonctionne?

La date visée pour la mise en application du passeport vaccinal est le 1er septembre, lorsque certaines conditions seront réunies, comme lorsque la possibilité d’avoir accès à deux doses aura été offerte à toute la population québécoise âgée de 12 ans et plus. Aussi, il faut que la technologie soit fin prête pour permettre de reconnaître efficacement les personnes adéquatement protégées.

Il existe une différence entre le passeport vaccinal et la preuve de vaccination électronique. La preuve de vaccination est un document qui contient des informations personnelles et des informations sur le vaccin reçu. Le passeport vaccinal, lui, est un outil qui interprétera l’information contenue dans la preuve de vaccination pour déterminer le statut de vaccination de la personne, sans présenter d’informations personnelles. Il est a noté que les commerçants demanderont également une pièce d’identité.

Deux applications gratuites devraient être lancées dans le cadre de cette mesure, soit une pour les commerçants et une pour les citoyens. Pour les citoyens qui ne sont pas à l’aise avec les téléphones intelligents, le passeport vaccinal pourra être présenté sous forme papier.

Dans la semaine du 23 août, le gouvernement devrait dévoiler une liste exhaustive des lieux qui seront ciblés par cette mesure.

image