6 juin 2017
Les garderies en milieu familial peinent à combler leurs places
Par: Sarah-Eve Charland

Les éducatrices en milieu familial peinent de plus en plus à combler leurs places disponibles depuis les nouvelles modulations mises en place par le gouvernement du Québec en avril 2015.

Même si toutes les places sont, à l’heure actuelle, comblées à Sorel-Tracy et les environs, l’Alliance des intervenantes en milieu familial Montérégie s’inquiète en prévision de l’automne. Cette période s’avère de plus en plus creuse en raison des départs vers les écoles primaires.

« Beaucoup de responsables auront deux ou trois inscriptions au lieu de six, le maximum. Ils auront la moitié du salaire, mais devront offrir les mêmes services. Plusieurs doivent se trouver un autre emploi ou se dirigent vers le privé », affirme la présidente de l’Alliance, Julie Pinel.

La difficulté de combler les places disponibles s’est fait sentir dans la dernière année. Le gouvernement a mis en place des nouvelles modulations du tarif des garderies en fonction du revenu des familles.

« Les impacts se sont fait sentir près d’un an après l’annonce quand les parents ont reçu leur facture. Avant les places étaient comblées dans la même journée, maintenant c’est beaucoup plus difficile. Ça crée une incertitude auprès des intervenants », mentionne Mme Pinel.

L’Alliance a initié une activité de sensibilisation le 6 juin aux Promenades de Sorel afin de rencontrer les familles. « On veut expliquer les services. Il y a de nombreux avantages à envoyer son enfant dans une garderie en milieu familial », assure-t-elle.

image