30 novembre 2015
Les employés toujours dans l’incertitude
Par: Deux Rives
Rio Tinto Fer et Titane est situé sur le boulevard Marie-Victorin à Sorel-Tracy, près de Saint-Joseph-de-Sorel. | Photo: TC Média – Archives

Rio Tinto Fer et Titane est situé sur le boulevard Marie-Victorin à Sorel-Tracy, près de Saint-Joseph-de-Sorel. | Photo: TC Média – Archives

Alors que le dépôt de la firme spécialisée McKinsey est attendu dans les prochaines semaines, plusieurs scénarios circulent parmi les employés de Rio Tinto Fer et Titane qui ont hâte d’obtenir des réponses sur les prochaines actions de l’entreprise.

Les conditions difficiles du marché ont forcé l’entreprise à réduire de façon importante ses dépenses. La firme internationale spécialisée McKinsey travaille actuellement à l’ébauche d’un diagnostic visant à montrer le potentiel de réduction des coûts pour les prochaines années.

Les dirigeants de l’entreprise avaient mentionné à la suite de cette annonce en octobre que les employés et les syndicats seraient rencontrés d’ici la fin du mois pour leur faire part de la situation et des actions qui seront entreprises.

Néanmoins à l’heure actuelle, le personnel est toujours dans l’incertitude et de nombreuses rumeurs circulent sur le nombre de mises à pied effectuées prochainement.

Le président du Syndicat des Ouvriers du Fer et Titane, François Nadeau, souligne que les employés sont inquiets, mais que rien n’est encore confirmé et que pour le moment, ces rumeurs sont non fondées.

« Nous n’avons pas encore eu de rencontre, alors il ne faut pas croire les chiffres avancés qui ne sont que des rumeurs. On comprend que les employés sont très inquiets. On a hâte que les employeurs s’assoient avec nous pour nous donner l’heure juste afin de rassurer les employés », souligne-t-il.

La porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon, confirme que les analyses sont toujours en cours et que le personnel connaîtra les décisions lorsqu’elles seront arrêtées.

« Au cours des prochaines semaines, nous devrions avoir une meilleure idée. Le travail d’analyse se poursuit. Lorsque les décisions seront arrêtées, notre priorité sera de communiquer avec nos employés, syndicats et parties prenantes puisque ce sont eux les principaux concernés », a-t-elle dit.

En avril, Rio Tinto Fer et Titane avait annoncé la mise à pied de 73 employés, dont 26 postes à l’aciérie. C’était la deuxième fois en moins de deux ans puisque l’entreprise avait également remercié 250 employés en 2013.

image