16 octobre 2019
Les échos de la campagne électorale
Par: Sébastien Lacroix
Le scrutin aura lieu le 21 octobre. Photothèque | Les 2 Rives ©

Le scrutin aura lieu le 21 octobre. Photothèque | Les 2 Rives ©

PIERRE-ANDRÉ ÉMOND (Bécancour-Nicolet-Saurel) a reçu la visite du lieutenant politique des conservateurs pour le Québec. ALAIN RAYES était de passage à Bécancour pour annoncer que son chef ANDREW SCHEER s’engageait à prioriser l’accès à Internet large bande en milieu rural.

Publicité
Activer le son

***

ALAIN RAYES s’est ensuite rendu à Varennes, le lendemain (7 octobre) pour une annonce environnementale avec le candidat conservateur MATHIEU DAVIAULT. Il a autre mis de l’avant le Crédit pour les brevets verts faisant passer de 15 % à 5 % le taux d’imposition du revenu provenant des technologies vertes développées et brevetées au Canada. Quant au candidat conservateur, il tente de mener une campagne carboneutre. Il a annoncé qu’il compensera l’empreinte carbone de sa campagne en plus de distribuer plusieurs centaines de sacs réutilisables.

***

Présent lors de l’arrivée en grande pompe du cycliste DENIS FRAPPIER au débarcadère du traversier, après un périple de 17 000 kilomètres à travers l’Amérique du Nord, le député LOUIS PLAMONDON n’a pas manqué de souligné qu’il affichait fièrement un drapeau du Québec à l’arrière de son vélo. Sans connaître ses intentions, il se disait très heureux qu’il revienne à temps pour voter le 21 octobre.

***

Quelques jours après l’annonce de l’abandon de ProjetBécancour.ag de construire une usine de méthanol et d’urée qui était contestée par les environnementalistes, le candidat du Parti Vert DAVID TURCOTTE (Bécancour-Nicolet-Saurel), a visité l’usine de recyclage des appareils de réfrigération de Pure Sphera qui est quant à elle acclamée en raison de la réduction d’émission de gaz néfastes.

***

En réponse à un commentaire qui lui faisait remarquer que de marcher pour le climat et le pipeline, faisait très « Parti Rhinocéros » comme sortie publique, NATHALIE ROCHEFORT a rappelé que les libéraux ont mis un prix sur la pollution et fait des investissements historiques dans les infrastructures, le transport collectif et les technologies vertes, sans compter que jamais de zones côtières, forêts ou territoires n’avaient autant été protégés auparavant.

***

Apres avoir marché pour le climat, à Montréal, le candidat du Parti libéral du Canada, SIMON CHALIFOUX (Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères), s’est engagé à défendre les intérêts du Comité de protections des berges du Saint-Laurent pour la mise en place d’actions concrètes afin de minimiser l’érosion.

***

Le candidat du Parti populaire du Canada, Dr. CLIFFORD ALBERT (Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères) a assisté au déjeuner du maire de Boucherville en compagnie de la candidate dans Montarville JULIE LAVALLÉE. Le soir, les deux ont assisté à la performance de leur chef MAXIME BERNIER qui prenait part à son tout premier débat à CBC.

***

Sean English, le candidat du NPD (Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères) souhaite des normes plus sévères et plus d’outils pour assurer le protection des cours d’eau. En entrevue avec L’Œil régional il a souligné l’importance de donner accès à de nouvelles technologies aux agriculteurs qui sont présentement dépendants des pesticides.

***

Le taux de participation aux élections fédérales de 2015 était de 67,5 % dans Bécancour-Nicolet-Saurel et de 76,3 % dans Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères.

image