6 mai 2020
Les associations de soccer et de baseball se tiennent prêtes
Par: Jean-Philippe Morin

Le Club de soccer du Bas-Richelieu se tient prêt pour la reprise des activités. Photo Joanie Turgeon

L’Association du baseball amateur du Bas-Richelieu a hâte d’avoir des consignes claires du gouvernement. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

Au soccer et au baseball, pas question de faire une croix sur la saison estivale. Plusieurs scénarios sont sur la table afin que les jeunes de la région puissent pratiquer leur sport favori.

Publicité
Activer le son

Au Club de soccer du Bas-Richelieu (CSBR), qui accueille environ 1000 membres chaque été, le directeur général Patrick Turgeon tient des réunions téléphoniques avec l’Association régionale de soccer Richelieu-Yamaska toutes les semaines.

Dans le plus récent plan déposé par Soccer Québec, le contexte de distanciation physique est en vigueur pour la première phase de reprise. Cette phase se concentrerait d’abord sur le développement individuel du joueur et de la joueuse sur des plans technique, physique et cognitif. Il est donc difficile de savoir quand le tout reprendra.

« La seule certitude présentement, c’est que les activités vont commencer en retard. Est-ce qu’il y aura des matchs? Impossible à dire pour l’instant », résume M. Turgeon.

En plus de tenir des rencontres virtuelles avec son conseil d’administration , le directeur du CSBR travaille à mettre en place des actions nécessaires pour permettre un retour progressif. Par exemple, la façon d’entrer sur le terrain, le nombre de personnes qu’il sera possible d’avoir en même temps sur le terrain ou même les exercices pouvant être pratiqués en cas de reprise, le tout afin de respecter les règles de distanciation sociale.

« Aucune date n’a été fixée, même si des scénarios sont sur la table. C’est plate à dire, mais tout ce qu’il faut faire, c’est attendre. De notre côté, on se tient prêt pour lorsqu’on aura le feu vert », explique Patrick Turgeon.

Soccer Québec prévoit aussi une deuxième phase un peu plus tard avec des règles plus souples permettant de se rapprocher d’activités normales, comme des matchs. Encore une fois, impossible de dire si cette phase surviendra et à quel moment.

« En aucun cas, Soccer Québec ne permettra un retour aux activités, peu importe sa forme, si celui-ci n’est pas approuvé par le gouvernement », peut-on lire dans le communiqué de l’organisme.

Deux scénarios au baseball

Au baseball, deux scénarios seraient sur la table pour cette saison, selon Radio-Canada. Le plan optimiste prévoirait un début de saison le 1er juillet, alors que la date ultime pour sauver la saison est un début au 1er août.

Bon an mal an, l’Association du baseball amateur du Bas-Richelieu (ABABR) accueille 120 inscriptions en moyenne. Son président, Symon Juteau, a discuté il y a quelques jours avec l’association régionale, mais il en sait bien peu sur la suite des choses.

« On reste prêt pour la reprise, mais il y a trop de variables en ce moment et tout change rapidement. D’après moi, on va en savoir plus une fois que les écoles vont être ouvertes. On attend de voir ce qui va arriver », souligne-t-il.

Parmi les mesures envisagées, l’arbitre devant se tenir derrière le marbre serait plutôt positionné derrière le lanceur afin d’appeler les balles et les prises. On utiliserait l’espace entre la ligne des fausses balles et la clôture pour placer des joueurs afin de respecter la distanciation de deux mètres. On interdirait aussi le partage d’équipement tout en offrant de l’eau et du savon dans l’abri des joueurs.

« J’ai hâte de voir si on imposera toutes ces règles, mais selon moi, certaines seront difficiles à respecter. Comme l’arbitre derrière le lanceur, ce sera difficile de respecter les deux mètres. S’il faut le faire, on le fera, mais j’ai hâte de voir la suite », conclut M. Juteau.

image