23 juillet 2018
L’équipe féminine de volleyball vise un top 10 aux Jeux du Québec
Par: Jean-Philippe Morin

L'équipe de volleyball féminin de Richelieu-Yamaska compte six athlètes de la grande région de Sorel-Tracy. (Photo : gracieuseté)

L’équipe féminine de volleyball Richelieu-Yamaska s’entraîne intensivement en vue des Jeux du Québec, qui auront lieu du 27 au 31 juillet. Des 12 filles de la formation, six proviennent de la région.

Florence Desrosiers (Sorel-Tracy), Maude Duval (Yamaska), Maxyme Soulières (Sorel-Tracy), Jodie Simoneau (Sorel-Tracy), Lauriane Darsigny (Sorel-Tracy) et Sarah-Maude Langevin (Contrecœur) se sont taillé un poste. Les entraîneurs Marc Jussaume et Laurie Généreux sont aussi de Sorel-Tracy.

Les cinq premiers jours d’entraînement ont été donnés au Cégep de Saint-Hyacinthe. Les cinq derniers se feront à l’école Bernard-Gariépy à Sorel-Tracy. L’équipe doit s’entraîner un total de 50 heures en deux semaines et demie.

« L’entraînement va bien, explique M. Jussaume. Les filles travaillent fort. Le but en ce moment est de former une entité. Avec des filles qui viennent d’un peu partout, il faut créer une chimie importante afin de former un tout. »

Le 17 juillet, quelques anciennes joueuses de Richelieu-Yamaska ont été réunies pour affronter l’équipe de Marc Jussaume, qui a tout de même réussi à arracher un des quatre sets de la partie face à des joueuses plus expérimentées. « On voulait challenger nos joueuses et les faire affronter des adversaires d’expérience pour les mettre en pratique. Elles ont très bien répondu », souligne l’entraîneur-chef.

Marc Jussaume ne s’en cache pas; un top 10 est réalisable. Aux Jeux du Québec de 2014, sa formation a terminé 14e. En 2016, elle a pris le 12e rang.

« On a terminé 7e l’an dernier à Québec espoir, une sorte de préparation aux Jeux du Québec. La compétition est un peu moins forte qu’aux Jeux du Québec, mais ça me montre qu’avec notre progression, un top 10 est envisageable cette année », croit-il.

Une relève assurée au poste d’entraîneur

Marc Jussaume et Laurie Généreux en sont à leurs quatrièmes et derniers Jeux du Québec à titre d’entraîneurs de l’équipe Richelieu-Yamaska.

« Pour ma part, la famille grandit, alors je veux prendre mes étés avec mes proches. D’un autre côté, je crois qu’on a apporté ce qu’on voulait à l’équipe. On peut dire mission accomplie. Ça peut faire du bien à l’équipe d’avoir une autre vision que la nôtre », lance Marc Jussaume.

Les deux acolytes se sont tout de même assurés de préparer la relève. Guillaume Boulet, de Saint-Hyacinthe, se tient déjà près de l’équipe et prendra les rênes dès l’an prochain.

« Guillaume est prêt. Ça fait 12 ans que ce sont des entraîneurs de Sorel-Tracy qui prennent le tout en charge et ça s’en va maintenant à Saint-Hyacinthe. C’est stratégique aussi, puisque Saint-Hyacinthe est un point central de Richelieu-Yamaska. Ça pourrait aider à attirer plus d’athlètes de Granby », conclut M. Jussaume.

image