10 septembre 2019
L’École de Musique Berthiaume Laperle remet des méritas à cinq gagnants
Par: Jean-Philippe Morin

Mila Paulet

Yan Daneau-Leroux

Evelyne LeBrun

Coralie Lachapelle

Justin Cournoyer

À chaque année depuis 2004, l’École de Musique Berthiaume Laperle remet des méritas aux élèves s’étant le plus illustrés au cours de la dernière année parmi les 120 musiciens en herbe. Cette fois, les mérites ont été attribués à Évelyne LeBrun, Mila Paulet, Coralie Lachapelle, Justin Cournoyer et Yan Daneau-Leroux.

Nathalie Berthiaume décrit Évelyne LeBrun comme une personne minutieuse, organisée et qui n’exige rien de moins que la perfection. « Elle est si structurée et en possession de ses moyens que tout le monde peut compter sur son expertise. Elle donne évidemment toujours de bons conseils avec empathie, chaleur et patience. C’est une personne en qui j’ai pleinement confiance », décrit-elle.

L’année de Mila Paulet a été remplie de défis, raconte son professeur Maxime Laperle. « Je lui ai donné plusieurs objectifs à atteindre durant les deux dernières sessions et chaque fois, elle me surprenait par la fougue et l’énergie qu’elle mettait pour les réaliser. Elle en voulait toujours plus. De plus, j’ai vu grandir en elle durant les derniers mois une belle maturité, une confiance assumée et surtout un plaisir à apprendre la guitare », souligne l’enseignant.

Nathalie Berthiaume se dit toujours surprise par Coralie Lachapelle, une élève très discrète. « Elle est réservée et ne fais jamais de vagues. Pourtant, elle fait des concours, de la composition et des prestations scéniques. Elle nage tout simplement dans l’océan de la musique depuis qu’elle est petite. Elle relève toujours de grands défis à chaque année et travaille très fort à la maison pour une progression digne de mention. »

Le professeur de batterie de Justin Cournoyer, Samuel Morin, le décrit comme une personne toujours souriante, positive et qui prend ses objectifs au sérieux. « Jumelant l’école, le sport et plein d’autres activités avec la batterie, cet élève parvient à de grands résultats à cause de sa persévérance. C’est un musicien qui a une véritable passion et qui ne se lasse jamais de pratiquer parce qu’il dit pouvoir faire toujours mieux. »

Le dernier méritas a été accordé à Yan Daneau-Leroux, qui s’est dépassé cette année et qui a fourni des efforts constants et soutenus tout au long de ses sept ans d’apprentissage. « Mais au-delà de la guitare, de la technique, de la discipline que demande l’apprentissage d’un instrument, cet élève est toujours arrivé à ses cours avec le sourire. Au fil des années, j’ose dire qu’une belle amitié s’est établie entre nous et je suis très fier de ce qu’il a accompli », conclut son professeur, Maxime Laperle.

image