19 juin 2015
Le syndicat dénonce les impacts sur les étudiants
Par: Sarah-Eve Charland
photos.com

photos.com

Les intervenants du milieu collégial dénoncent les compressions budgétaires estimées à 576 359$ auxquelles doit faire face le Cégep de Sorel-Tracy. Ces compressions auront des impacts sur le cheminement des étudiants, croient-ils.

Le président de l’Association étudiante du Cégep de Sorel-Tracy, Joé Leduc, dénonce ces compressions qui auront un impact direct sur la réussite scolaire, estime-t-il.

« L’augmentation de ces frais peut facilement nuire à la réussite scolaire de nos membres ayant des difficultés budgétaires. [..] En coupant dans le sport et le socioculturel, un cégep devient un milieu plus froid et moins stimulant pour ses élèves. Cela nuit fortement à leur parcours collégial. Ceci a été prouvé à maintes reprises. »

Dans un communiqué de presse, le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Antoine Côté, déplore la diminution du financement du réseau collégial.

« Les services aux étudiants, en périphérie de la formation académique, sont garants de la réussite et de la persévérance scolaire notamment pour les franges plus vulnérables de la population étudiante. »

Des syndicats inquiets

Le président du Syndicat des enseignants du Cégep de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, se montre inquiet des conséquences sur le travail des professeurs même si ceux-ci ne sont pas directement visés par les compressions.

« Cela peut altérer leur travail. Ce n’est pas visible pour le moment. Nous allons surtout le constater sur le terrain cet automne. »

Il croit que les budgets par département seront touchés. Par exemple, en Génie mécanique, le budget de fonctionnement est de 25 000$. Il n’a pas été augmenté depuis les années 80, mentionne M. Péloquin.

« On craint qu’il soit diminué. Indirectement, ça touche les classes. Au fil des ans, on doit faire des plus petits projets parce que le coût de la vie augmente, mais pas nos budgets. On nous étouffe à petit feu », ajoute-t-il.

Il a été impossible de joindre les représentants des syndicats du personnel de soutien et des professionnels au moment de mettre sous presse.

image