4 mai 2016
Le ruban est enfin coupé au Carrefour de la vieille gare
Par: Stéphane Martin
Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Politiciens et représentants d’organismes communautaires ont inauguré le Carrefour de la vieille gare, le 3 mai. | Stéphane Martin

Après quelques mois de retard et beaucoup de patience de la part des dirigeants, le Carrefour de la vieille gare a été inauguré le 3 mai à Sorel-Tracy. C’est en juin 2014 que la Ville concluait une entente avec le Marché urbain Pierre-De Saurel et les Ateliers je suis capable afin de leur permettre d’occuper les lieux qui abritaient jadis la gare du CN, puis le terminus d’autobus.

Par Stéphane Martin

Le Marché urbain Pierre-De Saurel est un organisme sans but lucratif qui offre la possibilité de faire des achats collectifs en alimentation. Les produits proviennent exclusivement de la région. La présidente du conseil d’administration débordait d’enthousiasme lors de cette journée qui se voulait pour elle l’accomplissement d’un rêve.

« On est un jeune organisme de trois ans qui rêvait de proposer une alternative en approvisionnement alimentaire. On savait qu’on aurait éventuellement besoin d’un lieu et on ne pouvait rêver mieux. Maintenant, on peut se projeter encore plus loin et réaliser d’autres rêves », mentionne Claire Duhaime.

L’occasion était également de présenter la nouvelle directrice, Manon Lapalme, qui nous a entretenus sur différents projets à venir.

« Nous souhaitons augmenter le nombre de producteurs et fournisseurs afin d’offrir une plus grande variété de produits pour ensuite fidéliser et augmenter nos utilisateurs. L’ouverture du café-boutique est prévue à la fin juin. Ce sera un lieu chaleureux, un lieu de rassemblement où l’on pourra retrouver du café et divers produits de la région. »

Les Ateliers je suis capable permettent aux jeunes de développer leurs talents culinaires tout en apprenant à bien s’alimenter. La directrice Brigitte Berger explique l’utilité de l’immense cuisine aménagée à la vieille gare.

« D’avoir un lieu et de pouvoir y tenir nos activités, ça va nous permettre de s’autofinancer en partie et de devenir autonome. Nous allons pouvoir développer plusieurs activités en lien avec l’alimentation, surtout des ateliers de cuisine. Les ateliers dans les écoles continuent tant que nous avons les subventions pour les faire. »

La Ville de Sorel-Tracy ainsi que différents partenaires ont investi plus de 200 000$ dans ce réaménagement.

« C’est un projet gagnant-gagnant qui est issu du milieu et orienté vers les citoyens. Par ailleurs, l’occupation de l’ancienne gare par ces deux organismes permet de donner une nouvelle vocation à ce bâtiment qui fait partie de notre patrimoine bâti », commente le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

image