28 août 2018
Le péquiste Stéphane Bergeron lance sa campagne dans Verchères
Par: Jean-Philippe Morin
Stéphane Bergeron

Stéphane Bergeron

C’est le 27 août dernier, en présence de M. Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères et d’une cinquantaine de militantes et militants, que le député sortant et candidat du Parti Québécois dans Verchères, Stéphane Bergeron, a inauguré officiellement son local électoral, sis au 1700 chemin du Fer-à-Cheval, local 106, à Sainte-Julie. La circonscription de Verchères regroupe notamment la Ville de Contrecœur.

Publicité
Activer le son

« Ce local électoral n’est certainement pas que le mien; c’est celui de toutes les personnes de la circonscription qui seraient en quête d’informations sur la campagne électorale, le programme du Parti Québécois ou ce que nous comptons réaliser pour la population de la circonscription de Verchères […] », a déclaré Stéphane Bergeron.

M. Bergeron a dévoilé les mesures qu’il entend mettre en œuvre, cette fois encore, pour réduire l’empreinte écologique de sa campagne. « Depuis quelques élections, nous avons pris l’habitude de déployer des mesures plus respectueuses de l’environnement dans tous les gestes que nous posons au cours d’une campagne électorale. Ces mesures nous apparaissent maintenant aller de soi, au point que nous n’envisagerions plus, désormais, de faire campagne autrement », a lancé le député sortant de Verchères.

C’est ainsi que son équipe de campagne et lui garderont en permanence à l’esprit les mots réduction, recyclage et revalorisation. Ce souci environnemental se traduira notamment par la compensation ultérieure des émissions de gaz à effet de serre du véhicule dans lequel se déplacera Stéphane Bergeron, qui a été dévoilé par la même occasion, et du papier utilisé pendant la campagne, de même que par une stratégie publicitaire mettant davantage à profit les réseaux sociaux.

« Comme à notre habitude, nous ne ménagerons aucun effort et travaillerons d’arrache-pied, sérieusement, jusqu’à la toute dernière minute, jusqu’à la fermeture du dernier bureau de scrutin de la circonscription, pour rejoindre nos concitoyennes et concitoyens dans leurs lieux de travail, à leur domicile ou à travers les différentes activités socio-communautaires auxquelles ils prendront part, non seulement pour mériter à nouveau leur confiance, mais aussi pour contribuer à l’élection d’un gouvernement du Parti Québécois qui donnera à la population un État fort au service des gens […] », de conclure Stéphane Bergeron.

image