14 janvier 2019
Le court métrage Rêver ma vie se démarque à des festivals internationaux
Par: Julie Lambert

Le réalisateur de Sorel-Tracy, Guillaume Venne, récolte les éloges depuis quelques mois avec son court métrage Rêver ma vie, dont une version longue est prévue en 2019. Photo gracieuseté

Le court métrage Rêver ma vie du cinéaste sorelois et propriétaire du cinéma Saint-Laurent, Guillaume Venne, ne cesse d’accumuler les succès dans les nombreux festivals auxquels il est présenté. Présentement en production du long métrage de ce film, le réalisateur espère que sa prochaine version sera autant appréciée par le milieu.

Le court métrage a été présenté pour la première fois en octobre 2017 au cinéma Saint-Laurent. Près d’une cinquantaine de personnes de la région avaient participé au tournage qui a eu lieu en décembre 2016.

Le réalisateur et cinéaste Guillaume Venne a déposé, au cours des derniers mois, la candidature de son court métrage à trois festivals, dont deux avaient lieu aux États-Unis et un autre au Royaume-Uni. Il a d’ailleurs remporté un prix lors du SBE’s Hamilton (NY) International Film Festival en juillet et a été finaliste lors du New York City International Films Infest Festival en octobre.

« Nous avons remporté l’équivalent du prix du meilleur film canadien. C’était de très bons festivals. Les organisateurs nous ont bien accueillis et l’ambiance était vraiment super. Déjà que le court métrage soit en compétition, c’est un beau cadeau en soi. Peu importe le résultat, il est important de ne pas se faire trop d’attentes au risque d’être déçu », mentionne-t-il.

Belle visibilité

La candidature du film a été aussi présentée au Utah Film Festival & Awards qui aura lieu en mars prochain. Alors que le réalisateur ne sait pas encore s’il a été retenu parmi les films en compétition, les organisateurs ont fait un hommage au film en publiant un commentaire sur leur page Facebook.

« Rêver Ma Vie est un adorable film émouvant qui trouvera une façon de toucher votre cœur et le réduira en mille morceaux, comme il l’a fait pour le mien. L’histoire m’a rappelé l’expérience remarquable de mon enfance […]. Cependant, le réalisateur Guillaume Venne a réussi à me frapper le coeur. Les scènes les plus déchirantes […] que j’ai jamais vues de toute ma vie. Le film est si émouvant que je ne sais pas où j’ai eu le courage de le terminer. De plus, l’acteur principal a donné une performance exceptionnelle qui mérite d’être reconnue », a traduit le réalisateur sur sa page Facebook.

Une sortie en 2019

Le réalisateur travaille depuis de nombreux mois sur le long métrage qu’il espère pouvoir présenter en 2019. Ce dernier raconte l’histoire de Philippe (Fred Gagnon), un homme trentenaire et père de famille qui a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Son personnage principal vivra toutes les étapes du deuil au cours du film, soit le déni, la colère, le marchandage, la tristesse et finalement l’acceptation.

Le tournage a eu lieu pendant l’été dans la région de Sorel-Tracy. Selon Guillaume Venne, la collaboration de tous ses partenaires et de son équipe a été au-delà de ses attentes.

« J’ai vraiment hâte de voir le résultat lorsque tout sera terminé. J’ai tenté de faire vivre une montagne russe d’émotions aux spectateurs. Il y a parfois des moments très durs et d’autres légers pour que ce ne soit pas trop lourd. Je crois que cela rentre dedans. C’est un film touchant plein d’émotions et c’est pourquoi j’ai voulu réaliser ce projet : faire vivre des émotions aux spectateurs », conclut-il.

Pour des informations sur le film ou suivre son évolution, les gens peuvent se rendre sur la page Facebook Rêver ma vie.

image