16 juillet 2019
Malgré l'annulation du dernier concert
Le comité organisateur du Gib Fest satisfait de cette 42e édition
Par: Katy Desrosiers
Le comité organisateur du Gib Fest s'est dit très content du déroulement de l'événement, malgré les deux journées de pluie. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le comité organisateur du Gib Fest s'est dit très content du déroulement de l'événement, malgré les deux journées de pluie. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Malgré l’annulation du spectacle qui devait réunir Lulu Hughes, Dan Bigras, Les Pornflakes et d’autres artistes, le président du Gib Fest, Jean-Pierre Groulx, s’est dit très fier de cette 42e édition du festival.

« Nous n’avons pas eu la finale que l’on voulait. Nous avons dû décommander le tout samedi, mais, si je prends les neuf jours, je me dis qu’on a quand même eu sept jours de beau temps. Nous avons été chanceux », a indiqué M. Groulx.

Il a aussi souligné le succès de plusieurs nouvelles activités qui ont été intégrées à la programmation, notamment, la soirée motocross, le yoga en extérieur et la première édition du critérium. Plusieurs événements qui existent depuis de nombreuses années ont également été populaires comme la course ou le défilé de mode des commerçants du centre-ville.

De son côté, le vice-président du Gib Fest, Nicolas Philibert, a précisé que le comité organisateur avait constaté un plus grand nombre de personnes venues d’ailleurs pour se rendre au festival sorelois.

« Nous avons remarqué une augmentation de l’achalandage de festivaliers venant de l’extérieur. Plusieurs personnes venant de la rive sud, de Saint-Hyacinthe, de Joliette, et même du Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’était beau de voir autant de touristes en même temps dans notre centre-ville », a ajouté M. Philibert.

Il a aussi noté que les festivaliers ont apprécié l’attention que l’organisation a portée à l’environnement.

« La vente des gourdes réutilisables Avignon et des verres réutilisables Rio Tinto a bien fonctionné », a-t-il précisé.

La vente des moitié-moitié a également battu des records cette année. Selon les premiers calculs de M. Groulx, c’est près de 45 000 $ de moitié-moitié qui auraient été vendus pendant l’événement. Alors que l’an dernier le total s’est chiffré à 30 000 $.

L’équipe du festival en était au nettoyage des rues du centre-ville, lundi après-midi.

image