29 mai 2015
Le CN procède à une grande opération d’arrosage de pesticides le long de ses voies ferrées
Par: Deux Rives
Le CN procède depuis la semaine dernière à l’arrosage de pesticides sur ses voies ferrées afin d’éliminer les mauvaises herbes et d’ainsi éviter les accidents. | Photo: TC Media - Christian Lepage

Le CN procède depuis la semaine dernière à l’arrosage de pesticides sur ses voies ferrées afin d’éliminer les mauvaises herbes et d’ainsi éviter les accidents. | Photo: TC Media - Christian Lepage

Le Canadien National (CN) a commencé la semaine dernière une grande opération d’arrosage de ses voies ferrées à l’aide d’herbicides pour le contrôle de la végétation, opération qui se déroulera jusqu’au 31 août.

Sur la Rive-sud, la ligne ferroviaire Saint-Lambert—Sorel sera bientôt traitée. Le porte-parole du CN, Pierre Bergeron, assure que l’opération va se dérouler en toute sécurité pour les citoyens, surtout qu’à plusieurs endroits, comme à Boucherville, Varennes, Verchères ou Contrecœur, la voie ferrée passe tout près des habitations. Un avis a d’ailleurs été envoyé aux municipalités concernées.

«Le CN utilise des camions rail-route dotés de la technologie Weedseeker. Cette technologie permet de faire une application d’herbicides spécifiques aux endroits où les mauvais herbes sont détectées», explique M. Bergeron.

«La rampe de pulvérisation est équipée de pare-vent et est maintenue à 45 centimètres du sol lors des applications. Ces deux mesures permettent de réduire considérablement les risques de dérive du produit», ajoute-t-il.

Section de ballast ciblée

L’application de l’herbicide est effectuée par l’entreprise Asplundh Canada et le produit n’est vaporisé qu’une seule fois, aux endroits infestés par les mauvais herbes.

Cette année, l’application de l’herbicide se fera surtout sur la section de ballast de la voie ferrée, soit la partie rocailleuse du corridor ferroviaire.

Prévenir les déraillements

Le CN indique que cette opération est «indispensable à la sécurité des opérations ferroviaires» et que «cette végétation peut notamment alimenter des feux le long de la voie et nuire à la qualité des inspections de l’infrastructure ferroviaire».

Le CN estime «que toute obstruction à la maîtrise de la végétation augmente les risques d’un accident tel un déraillement».

Le CN précise que les herbicides utilisés sont tous approuvés par le gouvernement fédéral et que leur utilisation est conforme aux étiquettes des produits et à la règlementation provinciale en matière d’utilisation de pesticides et de protection de l’environnement.

image