12 mars 2021
Le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre est toujours actif
Par: Katy Desrosiers

Le directeur général du CJE, Mario Fortin, affirme que les actions à venir du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre seront bénéfiques pour la région. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre n’a pas laissé la pandémie l’arrêter dans ses démarches de promotion des emplois et d’attraction des familles. Sous peu, il mettra en place une nouvelle plateforme de recrutement qui permettra de passer à la vitesse supérieure.

Publicité
Activer le son

Le directeur général du Carrefour Jeunesse-emploi (CJE) de Pierre-De Saurel et membre du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre, Mario Fortin, explique qu’il a tout de même été possible de participer à des salons virtuels. Avec l’implication des membres, le Chantier s’est bien débrouillé au niveau du recrutement.

« On a été capable d’avoir du tirant pour une petite région comme la nôtre. C’est quand même exigeant participer à un salon virtuel. Le dernier, celui de l’immigration, c’était un salon national et ça en prend du monde pour répondre au clavardage. Plein d’acteurs du Chantier on fait une journée ou une demi-journée », mentionne-t-il.

Plusieurs candidatures intéressantes provenant du Québec et d’ailleurs ont été reçues. Des suivis sont effectués.

L’objectif avec les salons est de promouvoir les emplois disponibles et de présenter la région afin que les gens la découvrent et veuillent s’y installer.

Aussi, le Chantier tente de sensibiliser le marché du travail aux travailleurs différents, en collaboration avec le service d’aide à l’emploi et de placement SDEM SEMO. « Dans notre plan d’action, on va aller chercher de la main-d’œuvre extérieure, mais on va aussi miser sur la main-d’œuvre d’ici, même si elle est un peu différente. On va l’aider à l’intégrer. C’est un beau volet dont on ne parle pas assez. […] Avec certaines personnes, il y aura plus de travail à faire, mais c’est bien correct. La personne va être reconnaissante et elle sera là pour longtemps parce qu’elle va s’être attachée. C’est ça le message qu’on veut passer », avoue M. Fortin.

Dans les prochaines semaines, des conférences s’adressant aux entreprises seront organisées. La prochaine, donnée par Fabrice Vil, portera sur la diversité.

Un des défis qui persiste selon Mario Fortin est que la pénurie de main-d’œuvre est partout au Québec. Il faut donc travailler pour mettre en valeur les services offerts dans la région ainsi que la qualité de vie qu’on peut y retrouver afin de tirer son épingle du jeu. Avec la pandémie, il y a eu un exode vers les régions, mais pas nécessairement vers la Montérégie, constate-t-il. Dans la dernière année, au-dessus d’une vingtaine de familles se sont installées dans la région.

Une plateforme commune

Récemment, le conseil des maires de la MRC de Pierre-De Saurel a donné son appui au Chantier afin d’aller chercher une somme via le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec pour mettre en place une plateforme d’accueil commune dans la région. La somme servira à créer tout d’abord le plan d’action.

« Ce serait pour avoir une plateforme de recrutement commune, ce qu’on n’a pas, des outils et peut-être des ressources communes sur le terrain pour accueillir, participer à des salons et s’occuper des communications. […] On ne veut pas nécessairement que les gens appliquent sur une job, on veut qu’ils appliquent pour notre région », explique Mario Fortin.

Par exemple, une famille pourrait envoyer le profil de tous ses membres et l’équipe tenterait de trouver des emplois aux parents en plus de faire le lien avec les associations sportives si les enfants pratiquent un sport.

« Il y a pas mal de stock qui se passe et on est actifs, affirme M. Fortin. On est en train de prouver qu’on a notre raison d’être et qu’il faut travailler là-dessus. »

Les partenaires du Chantier sont Services Québec pour le volet financier, l’Orienthèque, le CJE, le Centre intégré de Santé et de Services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), les institutions d’enseignement de la région (Cégep de Sorel-Tracy, Centre de services scolaire de Sorel-Tracy), le service d’aide à l’emploi et de placement SDEM SEMO, le Comité sectoriel de main-d’œuvre de la métallurgie du Québec (CSMO-M), la Ville de Sorel-Tracy, la MRC de Pierre-De Saurel, le Centre local de développement (CLD) de Pierre-De Saurel et la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Pierre-De Saurel.

image