9 juillet 2020
L’ancienne manufacture Genfoot sera convertie en logements pour aînés
Par: Katy Desrosiers

Le bâtiment qui abritait autrefois la manufacture Genfoot a près de 70 ans. Photo Répertoire du patrimoine culturel du Québec

L’ancien édifice Lafayette, qui a longtemps abrité la manufacture de chaussures Genfoot à Contrecœur, sera transformé en logements pour aînés. L’organisme Le Grand Pécaudy chapeautera le projet.

Publicité
Activer le son

Lors de la séance du conseil de ville de Contrecœur du 15 juin dernier, le conseil a autorisé la signature d’un acte notarié pour la donation de l’immeuble situé au 4945, rue Legendre à l’organisme Le Grand Pécaudy, qui se chargera de le convertir.

La Ville de Contrecoeur, propriétaire du bâtiment, avait l’intention de le préserver dans le paysage contrecœurois puisque celui-ci, âgé de près de 70 ans, a marqué le noyau urbain de la ville.

Au départ, elle évaluait la possibilité de relocaliser certains de ses bureaux pour permettre de combler des besoins en termes d’espace. Des travaux ont aussi été réalisés dans l’immeuble pour éviter sa dégradation.

Cependant, selon les termes d’études réalisées en 2018 concernant la vocation de l’immeuble, la Ville a plutôt décidé de le mettre en vente.

Elle a par la suite reçu une demande de l’organisme Le Grand Pécaudy pour convertir le fameux bâtiment en logements pour aînés.

La Ville a donc analysé cette demande qui comprend le don de l’immeuble par la Ville, terrain et bâtiment compris. Elle a pris en compte dans l’évaluation le fait qu’il y a un manque criant de logements adaptés pour les aînés.

Étant donné qu’aucune offre sérieuse d’acquisition n’a été déposée au conseil et considérant que le don de l’immeuble est conditionnel à la réalisation du projet, le conseil a résolu unanimement que l’acte notarié concernant la donation de l’immeuble soit signé et que la mairesse et le directeur du Service administration, trésorerie et ressources humaines soient autorisés à signer tout autre document requis pour cette transaction.

En mai 2019, une promesse d’achat de l’ancien édifice Lafayette avait été acceptée par le conseil de ville de Contrecœur et ce dernier donnait au promoteur jusqu’au premier août pour aller de l’avant. Le journal avait appris à ce moment qu’un projet de locaux commerciaux ou résidentiels était dans l’air. À l’époque, la mairesse Maud Allaire avait précisé qu’il était prématuré pour dire si ledit projet était sérieux ou non.

image