2 mars 2018
Agrandissement du Port de Montréal à Contrecœur
L’Administration portuaire de Montréal encouragée par les consultations publiques
Par: Sarah-Eve Charland

Les maires Vincent Deguise de Saint-Joseph-de-Sorel, Serge Péloquin de Sorel-Tracy, Suzanne Roy de Sainte-Julie, Maud Allaire de Contrecœur et Stéphane Williams de Saint-Amable ont appuyé le projet lors des consultations. (Photo : Tirée de Facebook)

Après avoir participé à des consultations publiques, l’Administration portuaire de Montréal croit avoir bien ciblé les préoccupations des citoyens concernant le projet d’agrandissement du terminal à Contrecœur. Plusieurs municipalités et communautés d’affaires ont aussi profité du processus pour manifester leur appui au projet.

L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACÉE) a tenu des consultations publiques du 27 février au 1er mars à Contrecœur. Entre 200 et 300 personnes se sont déplacées, selon la directrice des communications de l’Administration portuaire de Montréal, Mélanie Nadeau.

« Les questions posées portaient sur des thèmes discutés au cours des dernières années lorsque nous étions sur le terrain. Pour nous, c’est positif. Cela signifie que nous avions identifié les bonnes préoccupations dans notre étude d’impact », mentionne Mme Nadeau.

Ce processus de consultation se déroulait quelques semaines après le dévoilement de l’étude d’impact environnemental du Port de Montréal. Pendant les consultations, les citoyens ont notamment relevé quelques inquiétudes sur la circulation routière et ferroviaire, sur le dragage et la gestion de sédiments, sur l’environnement visuel et sur les impacts sur la faune.

Plusieurs mémoires des municipalités et de la communauté d’affaires ont été déposés. Les citoyens peuvent continuer à déposer des mémoires ou des commentaires écrits jusqu’au 9 mars à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale.

De nouveaux appuis

Les appuis au projet d’agrandissement du Port de Montréal à Contrecœur se multiplient. Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et plusieurs chambres de commerce, dont celles de Sorel-Tracy et de la Rive-Sud, ont manifesté leur soutien.

« Le projet présenté par le Port de Montréal s’illustre par sa capacité à soutenir la croissance du marché de conteneurs à long terme à proximité de ses installations actuelles », affirme le président-directeur général du CPQ, Yves-Thomas Dorval.

Pour le CPQ, « il importe de maintenir le statut de chef de file du Port de Montréal afin de donner la possibilité aux entreprises d’ici de saisir des occasions d’affaires incroyables, notamment celles qui découlent du nouvel accord de libre-échange avec l’Europe », soutient-il.

Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Stéphane Forget, la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud, Stéphanie Brodeur et le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy, Sylvain Dupuis, ont cosigné une lettre d’appui au projet.

Les maires Vincent Deguise de Saint-Joseph-de-Sorel, Serge Péloquin de Sorel-Tracy, Suzanne Roy de Sainte-Julie, Maud Allaire de Contrecœur et Stéphane Williams de Saint-Amable ont appuyé le projet.

L’agrandissement du terminal de Contrecœur a été annoncé en décembre 2014. Ce projet de 650 M$ permettra de créer 1000 emplois d’ici 2021 et de manutentionner près de 1,15 million de conteneurs.

image