15 juin 2021
La Ville de Sorel-Tracy acquiert des terrains de Rio Tinto pour un projet de parc
Par: Katy Desrosiers

Les deux lots acquis à titre gratuit par la Ville de Sorel-Tracy permettront de rendre possible l’accès à une pointe de terrain avec un zonage de type parc d’environ 600 000 pieds carrés. Photo capture d’écran

Lors du conseil de ville du 7 juin, le maire et les conseillers de Sorel-Tracy ont entériné l’acquisition à titre gratuit de deux lots vacants sur la route Marie-Victorin appartenant auparavant à Rio Tinto. Ces terrains s’inscrivent dans un projet d’agrandissement du Parc régional des Grèves et seront éventuellement accessibles à la population et aux résidents du secteur.

Publicité
Activer le son

L’offre de cession de ces deux lots, situés au 14 320 et 14 340, route Marie-Victorin, a été d’abord soumise par l’entreprise en 2019. Depuis, des discussions ont eu lieu entre les deux parties, pour en arriver à des conditions d’acquisition le 10 mai 2021.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, affirme que l’acquisition de ces terrains boisés, annexés avec le Parc régional des Grèves, est une bonne nouvelle.

« On va les développer positivement et les rendre accessibles aux citoyens. […] On remercie Rio Tinto pour ce don à titre gratuit et on va vous dire éventuellement ce qu’on fera pour rendre cet espace disponible », a mentionné le maire.

Le conseiller du quartier Bourgchemin, où se trouvent les terrains, Olivier Picard, explique que l’acquisition de ces deux petits lots permettra d’éventuellement rendre accessible une pointe de terrain avec un zonage de type parc appartenant déjà à la Ville d’une superficie de 600 000 pieds carrés. « En ce moment, on n’avait aucun accès parce qu’il y a la rue Marcelle-Joly avec une zone tampon sans accès, le chemin de fer du CN qui bloque et de l’autre côté, il y avait les terrains de Rio Tinto qui mènent au lot P-84. Donc, on avait besoin d’un accès sur la route Marie-Victorin si on voulait se rendre et donner accès aux citoyens à ce terrain-là », explique M. Picard.

Avec le don de Rio Tinto, il sera maintenant possible de commencer l’aménagement du parc.

« Ça va se faire avec le Parc régional des Grèves, ajoute le conseiller. L’organisme va s’occuper du projet parce qu’il faut aussi s’assurer d’un aménagement sécuritaire comme il y a des camions qui circulent dans cette section-là. »

L’aménagement de cette zone permettra aussi aux citoyens des Terres d’en haut d’accéder plus facilement aux installations de la Colonie des Grèves.

« Ça va permettre d’accéder plus facilement à ce qu’on appelle l’Espace Champlain, où il y a la glissade l’hiver, la patinoire, le terrain de baseball et les pistes de ski de fond. Au lieu de marcher le long de la route Marie-Victorin pendant quelques centaines de mètres, les gens pourront couper directement derrière la rue Marcelle-Joly », relate M. Picard.

Il reste encore des démarches à faire avant que la Ville soit officiellement propriétaire et donc, l’accès au terrain devra attendre encore un peu.

image