13 août 2018
La publication du livre Le Survenant devient historique
Par: Sarah-Eve Charland

L'auteure Germaine Guèvremont a publié le livre Le Survenant le 7 avril 1945. (Photo : Archives)

La publication du livre Le Survenant de l’auteure Germaine Guèvremont a été désignée comme un événement historique par le ministère de la Culture du Québec le 12 août dans le cadre de la journée J’achète un livre québécois.

Publicité
Activer le son

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Marie Montpetit, en a fait l’annonce. Le livre a été désigné comme tel en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

« Le Survenant est un roman qui dépeint avec verve la réalité rurale d’une certaine époque. Mme Guèvremont a su s’imposer comme femme de lettres, posant un regard plein d’humanité sur la société. Je suis donc très heureuse de désigner la parution de son premier roman comme événement historique, persuadée que cela contribuera à conserver dans nos mémoires cette œuvre phare de la littérature québécoise », affirme la ministre Montpetit.

Selon le gouvernement du Québec, l’ouvrage se révèle l’ultime chef-d’œuvre de la littérature du terroir. Il a remporté plusieurs prix, dont le prix Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le prix David du gouvernement du Québec et le prix Sully-Olivier de Serres du ministère français de l’Agriculture.

Le Survenant a été publié le 7 avril 1945 par les Éditions Beauchemin à Montréal. Il relate le séjour d’un étranger, nomade et ouvert sur le monde, au Chenal du Moine à Sainte-Anne-de-Sorel en 1909 et 1910. Devant durer le temps d’un soir d’automne, le passage de l’étranger s’étire sur une année et perturbe l’existence de la famille Beauchemin et de la petite communauté rurale, explique le site Internet du ministère de la Culture.

Le livre a été traduit en anglais et adapté pour la radio et la télévision. Le livre a d’ailleurs été adapté pour le cinéma en 2005.

image