25 janvier 2016
La MRC consacrera 1,4 M$ à la construction de son écocentre
Par: Louise Grégoire-Racicot
L’écocentre sera aménagé sur ce terrain, à l’arrière de l’édifice appartenant maintenant au Recyclo-Centre. | TC Média - Gracieuseté Philippe Manning

L’écocentre sera aménagé sur ce terrain, à l’arrière de l’édifice appartenant maintenant au Recyclo-Centre. | TC Média - Gracieuseté Philippe Manning

La MRC de Pierre-De Saurel érigera, au cours des prochains mois au 3125, de la rue Joseph-Simard, dans le secteur Tracy, un écocentre qui coûtera quelque 1,4 M$.

C’est à cet endroit que les citoyens pourront disposer de leurs matériaux secs et débris de construction, rénovation ou démolition (agrégats, béton, asphalte, bois, etc.) ainsi que des résidus domestiques dangereux.

Ce centre – dont la MRC a remis l’implantation en 2013 à cause des coûts trop élevés qu’elle exigeait – sera érigé sur un terrain appartenant au Recyclo-Centre, tout à côté des installations qui ont déjà abrité SDD-Conporec. Le Recyclo-Centre l’a acquis au prix de 4,129 M$ (incluant les équipements) et un grand terrain adjacent pour qu’il y implante une usine de démantèlement de déchets électroniques et électriques.

L’écocentre coûtera beaucoup moins que les 4 M$ d’abord envisagés, nous a expliqué le maire Claude Pothier, en précisant qu’il appréciait ainsi cette économie de près de 3 M$ pour doter la région d’un tel équipement.

Un autre concept

Oui, il y a économie, a précisé le directeur général de la MRC, Denis Boisvert, mais le projet est différent.

« Il consistera en l’aménagement de deux bâtiments, dont un pour accueillir les citoyens et l’autre pour recevoir les résidus que les citoyens y déposeront dans des alvéoles. »

Le concept est aussi différent du premier, poursuit M. Boisvert, puisque le bâtiment où seront déposés les résidus n’aura qu’un étage. Les gens devront donc circuler pour y déposer leurs résidus et non simplement les rejeter dans des conteneurs qui auraient été placés à l’étage inférieur d’un bâtiment à deux étages, comme la MRC avait d’abord voulu construire.

Le gestionnaire qu’est le Recyclo-Centre recevra 325 000$ par année et non pour cinq ans, comme on aurait pu le comprendre quand le préfet Gilles Salvas l’a annoncé.

Notons que cette décision a été prise dans le cadre du règlement à l’amiable du litige opposant SDD-Conporec à la MRC et à la Ville de Sorel-Tracy. Une poursuite de 22 M$ avait été déposée, en 2011, par SDD-Conporec contre les deux entités pour expropriation déguisée, mais le conflit a été réglé hors cour en janvier 2016.

Cette solution permettra enfin à la MRC de vendre le terrain du boulevard Poliquin, face au terminus d’autobus, acheté de la Ville de Sorel-Tracy en 2013, pour y installer un écocentre. Elle avait payé 570 000$ (30$ du mètre carré).

image