12 décembre 2019
Les 4 et 5 avril prochains
La Maison de la musique mettra de l’avant Rachmaninov
Par: Katy Desrosiers

L’événement Rachmaninov l’intégrale sera présenté les 4 et 5 avril prochains. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

La Maison de la musique tiendra Rachmaninov l’intégrale les 4 et 5 avril 2020 au Marché des arts Desjardins et à l’église Enfant-Jésus. Pendant deux jours, une vingtaine de pianistes de renom et l’Orchestre symphonique de Longueuil se partageront la scène pour interpréter les œuvres du célèbre compositeur.

Il s’agit de la troisième édition de l’événement. La première année était axée sur Beethoven et la deuxième sur Chopin.

Richard Raymond, pianiste et directeur musical de l’événement, précise que Rachmaninov admirait Chopin. Selon lui, il était donc logique d’interpréter ses œuvres après avoir présenté celles de Chopin l’an dernier.

Le samedi 4 avril seront jouées les pièces solos ainsi que pour deux pianos, à quatre et à six mains. Le tout se déroulera à la salle Georges-Codling de 10 h à 23 h 30. La journée sera séparée en cinq blocs et des boîtes repas au coût de 15 $ seront disponibles pour les spectateurs qui souhaitent assister à l’entièreté des prestations.

Le lendemain, le 5 avril, seront présentés cinq concertos des pianistes, l’Orchestre symphonique de Longueuil et son chef Alexandre Da Costa. Le chef Diego Naser de l’Orchestre national d’Uruguay sera à ses côtés à titre d’invité. Le dimanche, les activités se dérouleront à l’église Enfant-Jésus à Tracy. Deux repas seront offerts au Club de curling Aurèle-Racine. Pendant ceux-ci, Georges Nicholson transmettra de l’information aux participants sur le compositeur et ses œuvres. Une navette transportera les spectateurs entre les deux endroits.

Un défi de taille

M. Raymond explique que le défi est de taille pour les pianistes, si bien que certains n’ont pas osé se lancer dans le projet. Les Sorelois Laurence Manning et Antoine Laporte ont répondu présents.

Le directeur artistique avait aussi deux objectifs avec cet événement. « Premièrement, c’est de regrouper les pianistes. On fait nos choses chacun de notre côté, mais j’avais envie de faire un événement où on se réunirait ensemble. Et deux, c’est de donner l’opportunité à des plus jeunes qui sont en début de carrière ou en fin d’études, de se faire connaître », ajoute-t-il.

La directrice de la Maison de la musique, Rachel Doyon, se réjouit de l’enthousiasme des pianistes participants. « Ce qu’ils disent, c’est qu’on est en train de créer une communauté de pianistes qui ne se parlaient pas. Tout le monde est individualiste, sa carrière, ses secrets. Déjà quand on demande des nouveaux pianistes, ils nous disent merci, car ils sont contents de faire partie du projet. On a fait une belle formule gagnante », explique-t-elle.

« Le seul commentaire négatif qu’on a eu l’an dernier du public, c’est que ce n’était pas assez cher. Ça va être encore près du ridicule cette année, mais on est quand même à Sorel-Tracy. Il faut amener les gens ici, donc il faut être attrayants, très tentants », ajoute Mme Doyon.

Le forfait pour toute la fin de semaine, avec les repas, est de 175 $. Il est aussi possible de se procurer des billets à la journée ou seulement pour certains blocs, directement sur le site Internet de la Maison de la musique.

image