24 mars 2020
La distillerie Les Subversifs se propose pour produire du désinfectant
Par: Katy Desrosiers

La distillerie Les Subversifs produit entre autres du gin, de la vodka et de la crème de menthe. Photo Stéphane Martin

La distillerie Les Subversifs offre ses services pour produire du désinfectant si la Ville de Sorel-Tracy note un besoin urgent et lui demande.

Publicité
Activer le son

Un des copropriétaire de la distillerie, Fernando Balthazar, a contacté le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, afin de connaître les besoins de la Ville et lui offrir de produire gracieusement du désinfectant pour soutenir les besoins de la région.

« On ne fabriquerait pas du Purell pour le vendre au public, ce n’est pas le but. C’est pour aider et répondre aux urgences au niveau de la municipalité ou du gouvernement du Québec », explique M. Balthazar.

« C’est sûr qu’on n’est pas un producteur de désinfectant et en ce moment, l’alcool commence à être difficile à obtenir. On peut en fabriquer ici, mais on n’est pas équipés pour fabriquer des grosses quantités d’alcool à 95 %. C’est pour ça qu’on commande l’alcool à 95 % en ce moment, mais on a regardé les fournisseurs et ils sont débordés », ajoute-t-il.

Pour l’instant, le gouvernement n’a fait parvenir aucune mesure spéciale, mais le propriétaire se demande si le premier ministre pourrait choisir de réquisitionner les distilleries afin de fabriquer de l’alcool pour renflouer les réserves.

« Je reçois plusieurs demandes des députés de la Montérégie à l’Assemblée nationale qui commencent des démarches pour obtenir du désinfectant. On va essayer de répondre à ces demandes autant qu’on peut », souligne-t-il, en précisant que leur priorité demeure la Ville de Sorel-Tracy et les centres de santé y étant reliés.

Un permis nécessaire

Si le besoin se confirme, l’entreprise devra avoir l’approbation de Santé Canada afin de produire le désinfectant. « Normalement, ça prend un permis. On est en train de regarder comment faire la demande parce que dans le moment, c’est impossible. On essaie d’avoir l’information ailleurs, de ceux qui l’ont déjà eu parce que sans l’autorisation, on ne peut pas procéder », ajoute-t-il.

Pendant ce temps, comme l’entreprise est considérée comme un produit alimentaire, la production des produits Les Subversifs continue.

image