15 juin 2021
Échos du conseil de ville de Sorel-Tracy du 7 juin
La conservation du patrimoine mise de l’avant
Par: Katy Desrosiers

La Maison des gouverneurs fait partie des trois bâtiments patrimoniaux pour lesquels sera réalisé un carnet de santé. Photothèque | Les 2 Rives ©

Lors de la séance du conseil de ville de Sorel-Tracy du 7 juin, le maire et les conseillers ont adopté quelques résolutions afin de s’assurer de la protection du patrimoine bâti. Ils se sont aussi joints à un engagement pour la lutte contre les changements climatiques.

Publicité
Activer le son

Tout d’abord, une modification d’un mode de financement a été adoptée pour la réalisation de trois carnets de santé pour des bâtiments patrimoniaux du territoire, soit l’église Notre-Dame, la Maison des gouverneurs et la maison du 207, rue du Prince. Ainsi, un montant de 31 200 $ sera financé à même une subvention du ministère de la Culture et des Communications et un montant de 20 800 $ proviendra d’un excédent accumulé.

Également, le comité du patrimoine a récemment proposé l’achat d’un guide produit par l’Association d’urbanisme du Québec pour les propriétaires de maisons patrimoniales afin de les aider avec l’entretien et la conservation de leur maison.

Prochainement, la Société historique Pierre-De Saurel effectuera des recherches techniques au cimetière anglican dans l’optique de procéder à la citation du cimetière. Ces recherches sont une étape de plus dans la réalisation du projet.

Le conseiller Patrick Péloquin est revenu sur la situation du bâtiment Cyrille-Labelle. Il a expliqué qu’il ne pouvait pas être démoli puisque même s’il n’est pas cité patrimonial, le plan d’implantation et d’intégration architecturale de la Ville fait en sorte qu’il n’est pas possible de modifier un bâtiment comme bon nous semble. Aussi, avec la formation récente d’un comité de démolition, pour avoir un permis, un propriétaire doit obtenir une résolution favorable du conseil. Le conseiller a ajouté que le conseil se penchera sur la possibilité de se lancer dans le processus de citation pour ce bâtiment.

« La citation, ça sert à deux choses. […] Ça peut servir au propriétaire pour accéder à des enveloppes budgétaires pour des subventions pour des rénovations, mais d’abord et surtout, c’est un outil pour la Ville pour amener à forcer des rénovations et forcer un propriétaire à entretenir le bâtiment », explique M. Péloquin.

Unis pour le climat

Le maire et les conseillers ont aussi adhéré à la déclaration d’engagement Unis pour le climat, adoptée par l’Union des municipalités du Québec (UMQ). La municipalité prend ainsi un engagement clair envers la population à agir et à poser des gestes concrets pour la lutte et l’adaptation aux changements climatiques.

En lien avec cet engagement, le conseiller Patrick Péloquin a précisé que la Ville souhaitait amener une politique de l’arbre.

« On veut revoir le plan d’urbanisme pour éviter des coupes à blanc sauvages de développement comme on voit dans des municipalités voisines, précise le conseiller. On veut éviter ça et on veut conserver notre couvert forestier. Alors, il faut voir comment on va développer la Ville, parce qu’on sent la pression. On le voit depuis un an, de plus en plus de gens veulent venir habiter à Sorel-Tracy. Les autres municipalités, c’est plein au niveau de la construction de maisons. On a cette chance-là de penser et de revoir comment on va accueillir toutes les personnes qui vont vouloir venir ici. »

D’autres engagements

Le conseil a octroyé un contrat pour le service de coordination du transport de la neige pour les saisons de 2021-2022 à 2025-2026. Celui-ci a été obtenu par Vrac Richelieu, pour la somme estimée de 1 585 505,25 $, taxes comprises. Le coût final pourrait varier en fonction de la quantité de neige transportée.

Aussi, une somme de 25 000 $ a été remise à la Corporation des Événements de Sorel-Tracy pour l’organisation d’activités estivales sur le quai Catherine-Legardeur, du 25 juin au 31 août.

À propos de la gestion du transport en commun, le conseil a adopté une résolution afin de signifier officiellement à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qu’en 2021, elle ne fera plus partie d’une entente avec elle à compter du moment où la gestion sera léguée à la MRC de Pierre-De Saurel.

Il est à rappeler que dans les derniers mois, la Ville de Sorel-Tracy et les 11 autres municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel se sont entendues pour gérer, à l’avenir, le transport en commun sur le territoire via le Service de transport adapté et collectif régional (STACR).

Le maire Serge Péloquin a ajouté que ceci mettrait fin à l’entente avec Exo, que la région serait autonome pour la gestion et l’administration du transport en commun et que le plan établi serait bientôt mis de l’avant.

À la fin de la séance, un avis de motion a été adopté concernant une modification de règlement sur la gestion contractuelle afin d’y ajouter des mesures favorisant l’achat québécois. Le changement sera adopté lors d’une prochaine séance. Le maire a mentionné que le gouvernement demandait de passer cette résolution dans le but de favoriser l’économie québécoise.

Finalement, le conseiller du quartier Du Faubourg, Stéphane Béland, a rappelé aux citoyens de ne pas disposer des lingettes humides dans les toilettes, après qu’un bouchon total ait été causé dans une station de pompage à l’intersection des rues Victoria et Paradis. Pour éviter que la situation se représente, il demande aux citoyens de jeter les lingettes dans les poubelles.

image