24 janvier 2017
La Commission scolaire s’excuse des inconvénients
Par: Sarah-Eve Charland
La Commission scolaire de Sorel-Tracy n'a reçu aucune recommandation du Protecteur de l'élève. |  © TC Média - archives

La Commission scolaire de Sorel-Tracy n'a reçu aucune recommandation du Protecteur de l'élève. | © TC Média - archives

La directrice de la Commission scolaire de Sorel-Tracy, Claudine Lachapelle, s’excuse des inconvénients causés par la fermeture tardive des écoles le 24 janvier, mais assure que l’organisation a pris la meilleure décision pour la sécurité des enfants.

« C’est une décision qui ne se prend pas seul. On l’a fait pour la sécurité des élèves. On est désolé des inconvénients. Tout le monde a travaillé très fort ce matin », affirme Mme Lachapelle.

À 5h15, les transporteurs et la directrice des Services des ressources matérielles, du transport et de l’information, Élizabeth Mc Donough, ont pris la décision d’ouvrir les écoles. Les intervenants se seraient également informés de la situation des commissions scolaires avoisinantes, assure Mme Lachapelle.

À 7h05, la Commission scolaire de Sorel-Tracy a reçu des nouvelles informations comme quoi un accident serait survenu sur le territoire d’une commission scolaire voisine.

« On a su que les autres commissions scolaires avaient pris la décision de fermer les écoles. Il n’était pas trop tard pour ramener les enfants à la maison. C’était une décision préventive », souligne-t-elle.

« On s’est assuré qu’aucun enfant ne soit laissé seul face à des portes fermées. On les a ramenés à l’école. On a communiqué avec les parents qui sont venus les chercher. À l’heure actuelle, les enfants sont tous retournés à la maison », poursuit-elle.

Des parents mécontents

Plusieurs parents ont démontré leur frustration via les réseaux sociaux envers la décision tardive de la Commission scolaire. Certains parents se sont rendus à l’école avec leurs enfants ce matin, ne sachant pas si l’école était ouverte ou fermée.

C’est le cas de Mélissa Giard, qui a publié ce message sur Facebook : « La tempête d’aujourd’hui n’est pas une surprise. Pourquoi alors la commission scolaire a pris sa décision de fermer les écoles à la dernière minute? […] J’ai appris la nouvelle en arrivant à l’école avec ma fille. […] Je suis vraiment fâchée de cette situation et j’espère que la commission scolaire apprendra de cette erreur. »

De son côté, Kévin Arseneault déplore également la situation. « Tout le monde était rendu à l’école quand on nous a dit que l’école fermait. Ça nous a fait un peu paniquer. Ma femme a dû se retourner de bord. J’ai trouvé ça bien ordinaire. »

Les commissions scolaires voisines ont aussi pris la décision de fermer les écoles tardivement, dont celle des Patriotes, vers 7h. Le site web de la Commission scolaire des Patriotes n’était pas fonctionnel pendant un moment ce matin également.

Sur le territoire de la Commission scolaire Marie-Victorin, une des seules ayant ouvert ses écoles, au moins trois autobus scolaires ont été impliqués dans des accidents et un chauffeur a été gravement blessé.

image