29 juin 2016
La Commission scolaire de Sorel-Tracy prévoit un léger déficit
Par: Sarah-Eve Charland
La Commission scolaire de Sorel-Tracy a présenté son budget pour l'année 2016-2017 le 28 juin.

La Commission scolaire de Sorel-Tracy a présenté son budget pour l'année 2016-2017 le 28 juin.

En prévoyant un léger déficit de 272 000$ sur un budget total de 72 M$ pour l’année 2016-2017, la direction générale de la Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy s’est montrée plutôt fière de présenter, le 28 juin, un budget qui permettra d’atteindre l’objectif « zéro déficit » l’année suivante, en 2017-2018.

Le budget a été adopté à l’unanimité par les élus.

En six ans, il s’agit de la première année où la CS n’aura pas à subir de nouvelles compressions budgétaires. Depuis 2010-2011, l’institution a dû faire face à 7 M$ de compressions. Le ministère de l’Éducation n’a pas annoncé de nouvelles compressions budgétaires pour la prochaine année scolaire, mais a maintenu les compressions déjà en place, affirme la directrice des Services des ressources financières, Marie-Claude Larrivée.

L’organisation a élaboré un plan triennal de redressement budgétaire 2014-2017 afin d’atteindre l’équilibre budgétaire. Ce plan, qui a été présenté aux médias en mai 2014, est constitué d’une douzaine de mesures visant à réduire les dépenses ou à augmenter les revenus.

Alors que la CS prévoyait enregistrer un déficit de 1,6 M$ pour l’année 2014-2015, elle a terminé l’année financière avec un léger surplus de 194 000$. L’organisation prévoyait également un déficit de 1,7 M$ pour l’année 2015-2016. Il est toutefois trop tôt pour connaître les résultats finaux. Le rapport sera présenté aux commissaires en octobre.

« On s’attend à un déficit. À quelle hauteur? On ne sait pas. On peut avoir des surprises », souligne Mme Larrivée.

Le directeur général, Michel Lefebvre, est bien confiant d’atteindre l’objectif au terme de du plan de redressement budgétaire en 2017.

« Toutes les mesures qu’on a mises en place dans notre plan de redressement ont été bénéfiques. Tout ça mis ensemble, avec une bonne organisation scolaire, permet d’avoir un déficit très léger pour la prochaine année. On peut considérer ce budget équilibré. »

Le ministère de l’Éducation a indiqué, dans une lettre envoyée à la CS, qu’il l’autorisait à aller piger dans les surplus à la hauteur de 10% pour éponger un éventuel déficit. La CS de Sorel-Tracy aurait pu récupérer près de 543 000$ dans son surplus accumulé. « Selon nos calculs, le déficit l’an prochain sera plutôt de 272 000$ », a expliqué Mme Larrivée.

Le taux de taxe scolaire est évalué à 35¢ par tranche de 100$ d’évaluation foncière. Il s’agit du même taux que l’année dernière. Les frais administratifs diminueront à 4,09% l’an prochain, alors qu’ils s’élevaient à 4,33% en 2015-2016.

Des services maintenus

« Ça nous permet d’investir pour maintenir le service à l’élève. Pour nous, c’est intéressant. La CS est sur une bonne piste. C’est fragile, mais c’est une bonne année. L’ensemble des gestionnaires en sont heureux », affirme M. Lefebvre.

Certaines enveloppes budgétaires ont été bonifiées, d’autres ont été diminuées. Entre autres, le ministère n’a alloué aucun montant pour les ressources éducatives numériques.

« Ça peut être du matériel didactique ou des plates-formes web utilisés sur les tableaux numériques. C’est sûr que ça fait mal. On a habitué nos enseignants à utiliser ces ressources. L’année suivante, ils n’y ont plus accès. C’est moins évident », explique la directrice des services éducatifs, Martine Rondeau.

image