12 janvier 2017
La Cité 3000 prévue pour le printemps 2018
Par: Sarah-Eve Charland
La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000 devraient être prêts à accueillir ses premiers commerces à au printemps 2018. | Tirée du site Internet

La Cité 3000, un projet industriel, commercial et résidentiel d’envergure à Contrecœur, espère accueillir ses premiers commerces au printemps 2018. Les terrains seront prêts à la construction en septembre 2017.

Le projet se réalisera entre l’autoroute 30, la route 132, la rue Dansereau et la montée de la Pomme d’Or. Ce développement commercial et industriel, qui se réalisera en collaboration avec le Fonds immobilier de solidarité, s’étend sur près de 4,3 millions de pieds carrés. Il se compose en plusieurs sous-projets, soit le secteur commercial, le service autoroutier, le centre d’affaires et le Technopôle.

« Il faut savoir que les futurs locataires sont plus en confiance lorsque tout est prêt. Les autorisations nécessaires sont acquises. Le zonage est prêt. On veut aider les entreprises à visualiser le potentiel du site », affirme le promoteur de la Cité 3000, Yves Samuel.

Des nouveaux commerces

Des commerces de restauration rapide, entre autres, un bureau d’information touristique, une épicerie et une quincaillerie devraient s’y retrouver.

« On ne peut pas encore annoncer les commerces, mais d’ici six mois j’espère pouvoir faire des annonces. Ça devrait être des grosses bannières. Plus les bannières sont belles, plus c’est intéressant, plus cela attire d’autres commerces », poursuit-il.

Notamment, il croit pouvoir accueillir une quincaillerie de 60 000 pieds carrés et une épicerie de 30 000 pieds carrés.

Plusieurs travaux ont été réalisés en 2016 afin de préparer les terrains du secteur commercial, qui s’étend sur 1,6 million de pieds carrés près de l’autoroute 30 et de la Montée de la Pomme d’or. Ils ont été défrichés au cours de l’année 2016. Le promoteur prévoit étendre la pierre sur le terrain afin de commencer la construction des bâtiments commerciaux et industriels à l’automne.

Le service autoroutier où se retrouveront une station-essence, un hôtel et un stationnement pour camions est prêt à la construction. Les travaux pour développer le centre d’affaires et la technopole devraient commencer vers mars 2017.

Un projet de longue haleine

Le projet avait été annoncé en grande pompe en octobre 2012. Quatre ans plus tard, le projet demeure le même malgré l’annonce de l’agrandissement du Port de Montréal et de la nomination de Contrecœur en tant que pôle logistique de transport et de zone industrialo-portuaire.

« L’agrandissement du Port de Montréal est un grand atout. Ça suscite un grand intérêt pour les entreprises. La zone industrialo-portuaire est arrivée sans qu’on s’y attende. C’est un beau cadeau. Tout cela va arriver en même temps. C’est un beau timing », dit le promoteur.

La Ville de Contrecœur s’enthousiasme de l’avancement des travaux, selon la responsable des communications, Josée Lacombe. Les travaux d’infrastructures touchant le réseau routier ainsi que les réseaux d’égout et d’aqueduc devraient se réaliser en 2017 et en 2018.

Le projet en chiffres

Investissement de 200 M$

Création de 1600 emplois

4,3 millions pieds carrés

Secteur commercial : 250 000 pieds de surface locative

75 condos industriels à vendre ou à louer

Zone de conservation naturelle : 5,4 milliards de pieds carrés

image