8 février 2018
La Chambre de commerce de Sorel-Tracy salue l’implantation de pôles régionaux
Par: Jean-Philippe Morin

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) estiment que la mise sur pied de 18 pôles régionaux d’innovation annoncée le 7 février par le premier ministre, Philippe Couillard, et le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette, représente une réponse à un besoin maintes fois exprimé de mieux structurer l’écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat.

Publicité
Activer le son

Ces pôles régionaux pourront constituer des lieux de convergence favorisant l’entrepreneuriat, la créativité, l’innovation, la collaboration et doivent arriver à accompagner les entrepreneurs vers la commercialisation. Dans le cadre des consultations sur le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat de l’année dernière, la FCCQ avait souligné l’importance d’implanter des « hubs » entrepreneuriaux de qualité, privilégiant l’accompagnement des entrepreneurs par des entrepreneurs. Les chambres de commerce sont les porte-parole des gens d’affaires partout au Québec et pourront donc, à ce titre, contribuer au succès de ces pôles d’innovation.

La FCCQ et la CCIST appuient également la volonté du gouvernement de doter les régions qui présenteront des projets structurants de pôles d’espaces de travail partagés qui permettront l’émergence d’actions créatives, en cette ère où l’économie collaborative prend de plus en plus sa place dans notre société.

« L’annonce est intéressante puisqu’elle s’appuie sur des expériences structurantes visant notamment à initier, à la grandeur du Québec, le développement de projets en innovation, en partenariat avec le milieu régional. L’une des planches de salut des régions passe certainement par le branchement sur le monde, l’attraction de talent et la capacité à garder les jeunes dans leur environnement », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

« Pour que ces 18 pôles puissent avoir des retombées positives dans l’ensemble du territoire, il sera nécessaire que le réseau des pôles assure des liens étroits entre les différentes régions. Il faut à la fin que les meilleurs projets structurants soient retenus, qu’ils répondent à un besoin ayant des perspectives d’avenir et que ceux-ci soient soutenus dans le temps, pas seulement par l’État, mais également par la communauté », a conclu Stéphane Forget.

« La création d’un pôle d’innovation dans notre région est l’occasion pour la CCIST d’y occuper une place déterminante, permettant de contribuer au développement de nos communautés d’affaires et de soutenir des entrepreneurs d’ici », ajoute Sylvain Dupuis, directeur général de la CCIST.

image