11 avril 2018
Son œuvre imprimée sur des timbres à travers le Canada
La beauté des canards branchus peinte par Pierre Girard
Par: Julie Lambert

Pierre Girard verra son œuvre de canards branchus distribuée à travers le Canada. (Photo : Gracieuseté/Habitat faunique Canada)

Le peintre animalier de la région, Pierre Girard, a marqué un deuxième grand coup dans sa carrière dans les derniers mois. Après qu’une de ses œuvres se soit retrouvée sur des pièces de monnaie à travers le pays, une de ses peintures a été apposée sur des timbres de l’organisme Habitat faunique Canada (HFC).

L’artiste a été sélectionné parmi des artistes à travers le Canada par l’organisme pour se trouver sur le 34e Timbre et la lithographie sur la conservation des habitats fauniques du Canada de 2018. Une de ses œuvres avait déjà été reproduite sur un des timbres de HFC il y a huit ans.

« C’est vraiment un autre beau prix cette année. J’ai vraiment adoré le thème puisque le canard branchu est celui que je connais le plus. J’en ai pas loin de chez moi et j’ai vraiment du fun à les peindre. C’était un très beau projet, c’est un canard tellement coloré contrairement au canard à tête verte, plus connu. Il a un beau plumage spécial et j’en avais déjà fait en portait. C’était une des premières fois que je participais à un tel concours en me disant que j’avais de fortes chances d’être choisi », mentionne Pierre Girard.

L’oeuvre reproduite sur les timbres. (Photo : Gracieuseté/Habitat faunique Canada)

Dans les moindres détails

Son tableau intitulé Teintes d’automne – Canard branchu représente trois membres de cette espèce sur un tronc d’arbre émergeant de l’eau par un matin brumeux. Le peintre s’est inspiré de scènes déjà vues pendant ses promenades dans la nature et immortalisées sur des photos.

Il utilise également souvent ses souvenirs afin de réaliser ses œuvres qu’il reproduit dans les moindres détails. Pierre Girard avoue en riant qu’il connaît assez les oiseaux pour les mettre sur toile en utilisant différents angles au point où ses clients sont souvent déstabilisés.

Malgré son talent, le peintre a dû réfléchir davantage lors de l’élaboration de son œuvre contrairement à lorsqu’il se laisse guider par son inspiration du moment. Cette fois-ci, il devait s’attarder davantage sur la composition pour l’adapter au timbre.

« C’est une job un peu plus graphique et cela n’est pas comme quand je fais une toile. Il faut plus penser à ça. On doit laisser certaines zones claires pour qu’on puisse y mettre du lettrage. J’ai tout de même gardé mon style de peinture », explique-t-il.

Tous les chasseurs de sauvagine doivent acheter le Timbre et l’apposer au permis de chasse aux oiseaux migrateurs considérés comme gibier pour le valider. Il peut aussi être acheté par les amateurs de timbres, se réjouit l’artiste. « Je suis très fier puisque mon œuvre sera vue par tous les chasseurs au Canada. C’est un grand honneur pour moi », conclut le peintre.

Les timbres sont offerts chez Rousseau Timbres & Monnaies dans les magasins de La Baie d’Hudson. Pierre Girard sera exposé tout l’été au parc provincial Algonquin.

image