10 juillet 2018
Critique du spectacle DROLD'R présenté à Sorel-Tracy jusqu'au 4 août
JiCi Lauzon surfe sur des airs de nostalgie
Par: Sarah-Eve Charland

JiCi Lauzon présente son spectacle DROLD'R jusqu'au 4 août à Sorel-Tracy. (Photo : Pascal Cournoyer)

L'ex-conseillère municipale Corina Bastiani offre une courte prestation pendant la représentation. (Photo : Pascal Cournoyer)

La nostalgie guide l’artiste JiCi Lauzon dans ses blagues à saveur environnementale dans son nouveau spectacle lancé au café-théâtre Les Beaux Instants. Musique d’antan, environnement et survie des grenouilles; l’artiste veut avant tout transmettre un vent d’optimisme.

JiCi Lauzon, installé dans la région, a choisi Sorel-Tracy pour présenter son spectacle DROLD’R en résidence durant les fins de semaine, jusqu’au 4 août. L’artiste contrecœurois avait présenté en rodage son spectacle en mars 2017 à la Maison Lenoblet-du-Plessis de Contrecœur avant de le lancer officiellement au Capitole de Québec en avril. Notre journaliste a assisté à la première qui se déroulait le 28 juin dernier.

Après avoir manifesté contre le pétrole un peu partout au Québec, il s’est rendu compte que ça lui coûtait cher en essence. Il s’est donc tourné vers la politique avant d’effectuer un retour à ses premières amours, l’humour.

Il survole notamment son expérience en présentant un numéro en compagnie de la Soreloise Corina Bastiani. Le spectacle couvre un large spectre; le seul lien conducteur constitue en fait le parcours de l’humoriste depuis son enfance.

Rire en chansons

Bien que les premières blagues pourraient être davantage peaufinées, il est certainement à son meilleur au moment d’entamer la partie musicale de la soirée. Il avoue d’emblée que le spectacle se veut évolutif au cours des prochaines semaines.

En transformant « We are the champions » en « We are the frog » ou en insérant quelques morceaux de son cru sur l’environnement comme « Fais moi pas un pipeline », il arrive à créer une synergie avec le public. La proximité de la salle lui permet également d’interagir constamment avec l’assistance. Parfois, il n’avait qu’à jouer quelques notes de son accordéon pour inciter les spectateurs à chanter des classiques qui ont bercé l’enfance des baby boomers.

JiCi Lauzon joue beaucoup avec les anecdotes et les pièces musicales auxquelles cette génération se reconnaitra. Il prend d’ailleurs plaisir à ridiculiser des vieilles chansons qu’il juge tout à fait déplacées aujourd’hui. Il compose aussi son spectacle de quelques bons clins d’œil comme son pot-pourri de « lalalala ».

D’un autre côté, il gagnerait à intégrer plus délicatement le message environnemental qu’il souhaite passer. Porte-parole de la Maison du marais, M. Lauzon met énormément d’emphase sur l’importance de sauver les grenouilles et l’environnement. Certaines parties de son spectacle ressemblent davantage à un documentaire sur la vie des grenouilles même si le tout se fait de façon ludique.

Les profits des consommations vendues sur place seront remis à la Maison du marais. Au cours des trois premières représentations les 28, 29 et 30 juin, près de 300 personnes ont assisté au spectacle, selon les Productions JiCi.

Les prochaines représentations sont prévues les 12, 13, 14, 19, 20, 21, 26, 27 et 28 juillet ainsi que les 2, 3 et 4 août, dès 20h au café-théâtre Les Beaux Instants.

image