18 septembre 2015
Ils manifestent pour l’ajout de logements décents
Par: Louise Grégoire-Racicot
Une soixantaine de personnes ont manifesté au coin des rues Roi et Augusta afin de réclamer des logements décents. | Photo TC Média - Jean-Philippe Morin

Une soixantaine de personnes ont manifesté au coin des rues Roi et Augusta afin de réclamer des logements décents. | Photo TC Média - Jean-Philippe Morin

Une soixantaine de personnes ont manifesté jeudi midi, coin Augusta et du Roi, scandant des slogans, brandissant des pancartes, réclamant des logements décents pour tous.

Une manifestation chaleureuse pour traiter d’un sujet grave: le non-accès de plus en plus généralisé des Sorelois à des logements adéquats « suffisamment grands, salubres, sécuritaires et à prix abordables », a lancé Micheline Lebœuf, présidente d’Action Logement Pierre-De Saurel, qui a rallié organismes, locataires et représentants de la paroisse Saint-Pierre à cette manifestation.

Pire que jamais

« La situation des locataires sorelois est pire que jamais », a démontré François Saillant, coordonnateur du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

« 36,2% (33% en 2006) de ces ménages consacrent plus de 30% de leurs revenus au loyer. Ils sont mal pris. Oui, les loyers sont moins chers ici mais 19% des personnes seules par exemple leur consacrent plus de 50% de leurs revenus. »

Il est impérieux que le gouvernement québécois finance un plus grand nombre de logements sociaux. Sorel-Tracy n’en a pas eu depuis deux décennies.

Du fédéral, M. Saillant attend qu’il finance de nouveaux logements et maintienne les subventions à long terme actuellement versées. « Pas les couper des deux tiers comme il projette de le faire. »

Quant à Martin Bécotte, de la Fédération des OSBL de la Montérégie, c’est à travers la campagne « un toit pour tous » qu’il a incité les gens à questionner les candidats fédéraux à dire qu’ils feront pour eux. « Il serait inacceptable qu’ils vous répondent avec le programme de leur parti. Il faut qu’ils s’engagent personnellement. »

La construction de logements sociaux a un impact positif sur l’économie d’une région. « Les gens qui y logent ont plus de sous pour acheter nourriture et vêtements. »

Présent, le conseiller du quartier, Jocelyn Mondou, souligne que plusieurs des idées exprimées méritent d’être analysées.

« Il faut trouver de l’argent pour arriver à quelque chose. Nous devons trouver comment impliquer les trois paliers de gouvernement concernés dans ce dossier. »

Des données

1185 logements dans Saint-Joseph et secteur Tracy (9425 personnes)

1830 logements dans le Vieux-Sorel (2750 personnes)

Les logements sociaux:

– 353 logements dans HLM

– 50 en coopérative

– 48 dans un OSBL en habitation

Problèmes rencontrés fréquemment :

– Entrées non sécuritaires (25,43%)

– Isolation et chauffage (23,6%)

– Détérioration du bâtiment (22,8%)

Population vivant sous le seuil de la pauvreté

– 29,8% dans le Vieux-Sorel

– 11,3% dans Saint-Joseph et le secteur Tracy

image