16 avril 2021
Manifestation des syndiqués CSN de la santé
Ils digèrent mal la dernière offre du gouvernement québécois
Par: Alexandre Brouillard

Les syndiqués CSN de la santé ont manifesté leur ras-le-bol au gouvernement québécois, le 15 avril, devant l’Hôtel-Dieu de Sorel. Photo Alexandre Brouillard

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSSME-CSN a manifesté devant l’Hôtel-Dieu de Sorel, le 15 avril dernier. Sans contrat de travail depuis le 31 mars 2020, les syndiqués n’acceptent pas la dernière offre présentée par le gouvernement du Québec dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives.

Publicité
Activer le son

« On en peut plus de se faire remercier par le gouvernement québécois sans recevoir d’offre adéquate en retour. On souhaite voir le gouvernement Legault passer de la parole aux actes. Nous sortons donc devant l’hôpital pour dire au gouvernement que ses offres sont insuffisantes pour le réseau de la santé et des services sociaux », lance d’emblée Micheline Charron, vice-présidente générale de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) de la Montérégie-Est.

À Sorel-Tracy, la CSN regroupe environ 1000 membres divisés dans différents secteurs, dont les préposées aux bénéficiaires, la buanderie, les techniciens et professionnels de l’administration ainsi que les employés de bureau, entre autres.

« La dernière offre était insuffisante pour le personnel du réseau de la santé. Leur proposition salariale et les conditions de travail proposées sont complètement inacceptables. Par exemple, un buandier du réseau de la santé a reçu seulement 5 $ d’augmentation salariale en 26 ans de service. Il est temps que ça change », explique Mme Charron.

Dans la semaine du 3 mai, les syndiqués CSN de la santé tiendront leur assemblée générale durant laquelle Mme Charron souhaite obtenir un mandat de grève générale illimitée.

image