4 octobre 2016
Greffée du foie, elle enchaîne les succès en athlétisme
Par: Jean-Philippe Morin
Le saut en longueur est une des cinq épreuves d’Audrée Descheneaux. | Photo: gracieuseté

Le saut en longueur est une des cinq épreuves d’Audrée Descheneaux. | Photo: gracieuseté

Audrée Descheneaux démontre qu’une greffe change une vie, mais pas nécessairement pour le pire. L’athlète de 32 ans, de Saint-Robert, qui a récolté 11 médailles lors des deux derniers Jeux canadiens des greffés, se prépare pour les Jeux mondiaux des greffés qui auront lieu du 25 juin au 3 juillet 2017, à Malaga en Espagne.

En 2003, alors qu’elle n’était âgée que de 19 ans, Audrée Descheneaux était en parfaite santé. « Je n’étais jamais malade », dit-elle fièrement.

Mais d’un seul coup, une maladie l’a frappée : elle a été atteinte de l’hépatite fulminante, croit-elle. Elle pensait d’abord avoir une gastro, mais c’est plutôt son foie qui rejetait tout. « Il me fallait absolument un donneur et tout de suite », raconte-t-elle.

Chanceuse dans sa malchance, elle se trouvait à Toronto à ce moment, près du plus grand centre de transplantation au Canada. Le seul foie disponible à son arrivée était celui d’un homme de 88 ans.

« Les docteurs n’y croyaient pas vraiment. Ils me disaient que le match était vraiment bas, 1 ou 2 sur 5. Ils disaient qu’ils n’avaient pas le choix de me donner ce foie pour l’instant et qu’une deuxième greffe pourrait être nécessaire dans peu de temps. Mais pourtant, ça fait 13 ans que j’ai ce foie en moi! Si on ajoute les 88 ans du donneur, mon foie a 101 ans et se porte à merveille! », lance Mme Descheneaux, souriante.

Après sa greffe, elle a eu trois filles qui sont aujourd’hui âgées de 6, 8 et 9 ans. Elle s’implique aussi bénévolement dans divers organismes, comme le Défi Pierre-Lavoie et les maladies rénales.

Une athlète hors pair

Deux longues années ont été nécessaires afin qu’elle récupère complètement de sa greffe. Audrée aurait pu se laisser abattre après cette longue période, mais au contraire, elle a plutôt décidé de montrer ses talents.

Elle a récemment participé aux Jeux canadiens des greffés à Toronto, du 8 au 13 août. Elle agissait à titre de « Team manager » d’Équipe Québec dans une délégation de 39 participants québécois. C’était sa deuxième participation à cette compétition, alors qu’en 2014, elle s’est rendue à Moncton.

Elle a notamment compétitionné dans la course du 100 mètres, dans celle de 5 km, au lancer du poids, au saut en longueur, au 4×50 m en natation et au 4×100 m en athlétisme. Audrée Descheneaux a même le record canadien au lancer du poids avec une distance de 27,2 pieds… tout âge confondu et même devant les garçons! « Pas mal pour une fille de 4’10’’! », s’exclame-t-elle, sourire aux lèvres.

Lors de ces deux récents Jeux canadiens des greffés, la Robertoise a gagné neuf médailles d’or et deux médailles d’argent. Elle se prépare maintenant pour les Jeux mondiaux des greffés du 25 juin au 3 juillet 2017, à Malaga en Espagne. Mais d’ici là, elle continuera de s’entraîner et de participer à toutes les courses de la région de Sorel-Tracy et des environs.

« Oui c’est long récupérer d’une greffe, il faut être patient. Oui c’est long se rétablir, mais aujourd’hui, je suis tellement en forme. C’est un miracle », conclut-elle.

image