18 août 2015
Étienne Drapeau se découvre une nouvelle passion pour la musique latine
Par: Julie Lambert
Étienne Drapeau sera en prestation le 5 septembre prochain au Marine Cabaret. | Photo: Gracieuseté

Étienne Drapeau sera en prestation le 5 septembre prochain au Marine Cabaret. | Photo: Gracieuseté

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis le passage d’Étienne Drapeau à Star Académie en 2004. Onze ans plus tard, le musicien se dit plus assuré en plus de s’être découvert une nouvelle passion pour la musique latine avec laquelle il tentera de percer de nouveaux marchés dans les prochains mois.

Il a lancé en 2006 son premier album Je l’ai jamais dit à personne. Neuf ans plus tard, Étienne Drapeau compte cinq albums en carrière. Il viendra présenter son tout dernier opus T’es toute ma vie au Marine Cabaret le 5 septembre prochain, à 21h.

Dix ans après avoir percé le milieu de la musique, il pense avoir réussi à trouver un créneau qui est le sien même si l’image de chanteur de ballades ne lui convenait pas au tout début.

« Les troisième et cinquième albums sont mes deux préférés. Le troisième parce que j’avais choisi de faire quelque chose qui me ressemblait. Je voulais arrêter de me battre avec qui je suis. Le cinquième est plus actuel et grand public grâce à l’aide de Marc Dupré. Les arrangements sont plus pop même pour les chansons avec des textes touchants », décrit l’auteur-compositeur-interprète.

D’un extrême à l’autre

Lors de son spectacle dans la région, il présentera l’ensemble des chansons de ce dernier album en formule duo avec le multi-instrumentiste et collaborateur de longue date, Érick Picard.

« Les chansons ont pas mal toutes du tempo et c’est ce que j’aime beaucoup. C’est un gros voyage dans les émotions. Les gens ont tendance à penser qu’ils entendront juste des ballades, mais j’ai autant de chansons qui bougent que d’autres, plus calmes. Quand j’écris, il n’y a rien entre les deux, je passe d’un extrême à l’autre. »

Les gens auront aussi l’occasion d’entendre en deuxième partie, les plus grands succès du chanteur comme Je l’ai jamais dit à personne et T’es ma femme, t’es la plus belle.

De nouveaux horizons

En plus de sa tournée, M. Drapeau travaille actuellement sur un tout nouveau projet musical. Il prépare un album de style « bachata », un rythme dansant originaire de République dominicaine.

Il est tombé en amour avec cette musique et la culture républicaine il y a deux ans grâce à des voyages humanitaires dans ce pays, mais aussi en raison de la présence de danseurs de ce style participant à la comédie musicale Don Juan à laquelle il a participé.

« En plus, tout autour de moi m’y amenait. Je travaille présentement tous mes succès pour les traduire en espagnol. Nous envisageons d’envahir le marché latin et espagnol. On n’a pas de date, on prend notre temps. J’ai participé à un festival à Washington dernièrement et les producteurs ont vraiment aimé ce que je faisais », conclut-il.

Pour des informations ou des billets, les gens peuvent se rendre sur le site Internet du Marine Cabaret au www.marinecabaret.com.

image