5 novembre 2018
Environ 150 joueurs participent à la première édition de Contrecœur Joue
Par: Jean-Philippe Morin

De gauche à droite : Maud Allaire, mairesse de Contrecœur, Marijane Gagné et Jean-Virgile Laprise, coorganisateurs et Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères. (Photo : gracieuseté)

Le 3 novembre dernier s’est déroulé, au centre multifonctionnel de Contrecœur, la première édition de l’événement Contrecœur Joue, une journée et une soirée complètes dédiées aux jeux de société. Plus de 150 personnes ont joué avec amis et famille pour l’occasion.

L’idée est née lorsque deux citoyens de Contrecœur, Jean-Virgile Laprise et Marijane Gagné, se sont lancé le défi de reproduire à Contrecœur une journée similaire à ce qu’ils avaient déjà vécu à Montréal quelques années auparavant. Pour les organisateurs, l’appel de propositions de projets de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur pour garnir la programmation des festivités s’est présenté comme une occasion en or.

« En nous associant à Culture C, nous avons pu faire l’acquisition d’une série de jeux populaires. Un partenariat avec la boutique de jeux Randolph de Villeray, un spécialiste montréalais du jeu de société, nous a permis de proposer des jeux supplémentaires. Avec les prêts personnels de plusieurs passionnés, ce sont plus de 115 jeux qui étaient disponibles, gratuitement aux joueurs », a annoncé Jean-Virgile Laprise, coorganisateur de l’événement. « Déjà, nous rêvons à une deuxième édition! », a ajouté Marijane Gagné, coorganisatrice de l’événement.

Les organisateurs se sont associés à Culture C pour poursuivre l’expérience avec des après-midis de jeux à la Maison Lenoblet-du-Plessis tous les premiers dimanches du mois dès le 2 décembre, à partir de 13h. « Les jeux de société ont connu un regain de popularité dans les dernières années. Nous avions le sentiment que l’événement serait apprécié. Le succès vient autant du nombre de participants sur place que de la diversité de ceux-ci : nous y avons croisé quelques bébés, des enfants, des ados, des parents et des grands-parents. En fait, peu d’événements ont su plaire à toutes les tranches d’âge comme Contrecœur Joue l’a fait. Nous espérons d’ailleurs que cette initiative réussira à perdurer dans le temps », a confié René Laprade, président de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur.

image