9 octobre 2015
Dominic Gouin prend un virage francophone dans ses compositions
Par: Julie Lambert
Dominic Gouin travaille actuellement sur un nouveau projet. | Photo: Gracieuseté

Dominic Gouin travaille actuellement sur un nouveau projet. | Photo: Gracieuseté

Le chanteur de la région, Dominic Gouin, n’a toujours pas abandonné son rêve de percer le milieu de la musique. L’artiste tentait de réaliser un album de compositions anglophones depuis plusieurs mois, mais il a pris un nouveau virage plus difficile, dit-il, en se lançant dans l’écriture de textes en français. Il testera une partie de son nouveau matériel lors de sa prestation au Pub O’Callaghan le 16 octobre prochain.

Publicité
Activer le son

Au début de l’année 2014, l’artiste de 38 ans entrait en studio avec son groupe TIGER pour enregistrer un premier album de compositions anglophones mélangeant divers styles, mais toujours entraînantes avec une petite touche de rock.

Dans les derniers mois, plusieurs imprévus ont mis son projet sur la glace, mais le Sorelois espère toujours faire sa place dans la musique en tentant une nouvelle approche. M. Gouin travaille sur de nouveaux titres, cette fois-ci, francophones.

Un changement radical pour le photographe de profession qui trouve davantage difficile de trouver ses mots dans la langue de Molière que dans celle de Shakespeare.

« Je dois mettre plus d’efforts à trouver de bonnes phrases. J’ai demandé l’aide de bons compositeurs de la région comme Antoine Lachance et Renaud Bastien. Ce sont des gars habitués de travailler en français alors que moi, je cherche souvent plus mes mots. C’est nouveau puisque cela fait une vingtaine d’années que je chante en anglais », explique le chanteur.

Il compte réaliser une maquette de quelques chansons qu’il qualifie dans le même style que les compositeurs Marie-Pier Arthur et Louis-Jean Cormier. Il aimerait la proposer aux gens du milieu. Selon lui, le marché francophone offre plusieurs possibilités en ce moment.

Il ne se met toutefois pas de pression sur les épaules dans l’accomplissement de cet opus puisque pour lui, même si le rêve de percer est présent dans son cœur, son travail de photographe est très satisfaisant.

« Ça va très bien dans mon travail, mais je n’arrêterai jamais de faire de la musique. Mon but ultime, comme tout le monde, serait de faire une tournée de spectacles avec ma musique et d’entendre mes chansons à la radio. »

Les gens de la région pourront découvrir le nouveau virage de l’artiste lors de son spectacle du 16 octobre dans la région. Il sera une première fois sur la scène lors du 5 à 7 du Pub O’Callaghan avec le musicien Dan Bégin pour offrir des reprises revisitées de chansons de John Legend, Adele, Kings of Leon. « Ce sera plus intime avec de nombreuses balades », décrit le musicien.

Plus tard en soirée, il reviendra sur scène avec ses comparses du groupe TIGER Vincent Lemoine, Daniel Bégin, Stéphane Jetté et Serge Capistran, pour des reprises plus énergiques, mais également des compositions souvent très rock.

Pour de l’information, les gens peuvent se rendre sur les pages Facebook du Pub O’Callaghan et du groupe TIGER.

image