19 mai 2021
Deux femmes se démarquent au Gala Exception’Elle 2021
Par: Jean-Philippe Morin

Joanie Boutin et Véronique Riel ont reçu des bourses respectives de 300 $ et 500 $ pour étudier ou travailler dans un secteur d’emploi majoritairement masculin. Photos gracieuseté

L’Orienthèque a couronné deux lauréates, Joanie Boutin et Véronique Riel, à l’occasion de la sixième édition du Gala Exception’Elle qui s’est déroulée de façon virtuelle le 13 mai dernier, devant plus de 40 personnes.

Publicité
Activer le son

Ce gala se veut une occasion unique de récompenser une femme étudiant ou travaillant dans un secteur d’emploi majoritairement masculin. L’Orienthèque a ainsi pu reconnaître l’apport de ces femmes dans les métiers majoritairement masculins.

Dans la catégorie Femme étudiant dans une formation majoritairement masculine, c’est Joanie Boutin, étudiante en soudage-montage au Centre de formation professionnelle de Sorel-Tracy, qui s’est vu remettre la bourse Château Langelier d’une valeur de 300 $.

Dans la catégorie Femme travaillant dans un métier majoritairement masculin, Véronique Riel, administratrice de site, superviseure sûreté et mesures d’urgence, et instructeure application de la force aux Mines Denisons et chez Mike Burgess et associé, a été déclarée grande gagnante de la soirée. Elle a ainsi reçu le trophée Exception’Elle 2021 ainsi que la bourse Desjardins d’une valeur de 500 $.

Le jury était composé de Geneviève Handfield des Centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes Sorel-Tracy, Marie-Line St-Arnaud de La Traversée – Centre de crise et de prévention du suicide, Mathieu Brochu de la CDC de Pierre-De Saurel, Nicole Teasdale de Justice alternative Pierre-De Saurel ainsi que Stéphanie Desmarais du Cégep de Sorel-Tracy.

« Nous espérons que les retombées de notre événement susciteront l’intérêt des femmes à suivre l’exemple des lauréates car elles sont des pionnières et des modèles qui permettront aux générations futures de jeunes femmes ayant un choix de carrière éclairé à faire, de sortir des sentiers battus, fières du chemin parcouru », conclut L’Orienthèque, dans son communiqué de presse.

image