24 février 2021
Des pièces de la collection de Denis St-Martin exposées à Montréal
Par: Katy Desrosiers

L’exposition, comprenant des pièces de la collection de Denis St-Martin, est présentée au Musée Pointe-à-Callière. Photo Germain Martin

Le Nonsuch amarré dans le bassin Lanctôt au quai des élévateurs à grain de Sorel-Tracy en 1970. Photo Germain Martin

À l’occasion du 350e anniversaire de l’Hudson Bay Company, le Musée Pointe-à-Callière à Montréal tient une exposition relatant l’histoire de la compagnie. Parmi les pièces présentées, certaines appartiennent au collectionneur sorelois Denis St-Martin.

Publicité
Activer le son

En février dernier, des employés du musée ont choisi dans le volet Hudson’s Bay de la collection de M. St-Martin, des objets, des photographies, une carte géographique originale du Canada de 1696, des pièces de monnaie, de l’orfèvrerie de traite et des documents originaux.

L’origine de la compagnie remonte à la fin du 17e siècle alors que le voilier Nonsuch entreprenait en 1668, pour le compte de marchands anglais, un voyage à la Baie d’Hudson et à la Baie-James, auquel participait le sieur des Groseilliers.

Ce voyage était réalisé dans une optique commerciale, pour explorer la possibilité d’établir un premier poste de traite avec les autochtones. Deux ans plus tard, le succès de ce voyage menait à la fondation de l’Hudson’s Bay Company. Dans les deux siècles suivants, des milliers de coureurs des bois ont parcouru des dizaines de milliers de kilomètres dans tout le pays pour établir d’autres postes de traite et ramener d’innombrables ballots de fourrures aux entrepôts de l’entreprise à Montréal.

En 1970, à l’occasion du 300e anniversaire de fondation de la compagnie, une réplique du Nonsuch a été bâtie en Angleterre. Une fois terminé, le voilier a été chargé sur un cargo et transporté jusqu’au port de Sorel-Tracy au printemps.

Le Sorelois Germain Martin a d’ailleurs eu l’occasion à cette époque de le photographier lorsqu’il se trouvait dans le bassin Lanctôt au centre-ville de Sorel-Tracy. Le bateau a par la suite entrepris une tournée de deux ans dans des ports de l’ouest du Canada et des États-Unis. Après ce voyage, il a trouvé port permanent sur la terre ferme au Manitoba Museum de Winnipeg, où des quais de Londres du 17e siècle ont été reconstitués.

Cette exposition temporaire, intitulée La Compagnie de la Baie d’Hudson – 350 années d’histoire sera présentée jusqu’à l’automne 2021 à la mezzanine 1 du musée.

image